Commerzbank va supprimer 9.000 postes

le
0
COMMERZBANK VA SUPPRIMER 9.000 EMPLOIS
COMMERZBANK VA SUPPRIMER 9.000 EMPLOIS

FRANCFORT (Reuters) - Commerzbank prévoit de supprimer environ 9.000 postes au cours des prochaines années et entend passer le dividende 2016, la deuxième banque allemande voulant réduire ses coûts dans un contexte de taux d'intérêt négatifs, a-t-on appris mardi de source proche du conseil de surveillance de l'établissement.

Le nombre de suppressions de postes, qui seront étalées jusqu'à 2020, précise-t-on, représentait près d'un cinquième des effectifs totaux de Commerzbank et des licenciements ne peuvent pas être exclus.

"C'est beaucoup plus radical que les mesures précédentes", dit-on de même source.

Cette restructuration devrait coûter environ un milliard d'euros et, pour contribuer à son financement, la banque envisage de ne pas distribuer de dividende au titre de cette année.

Commerzbank, qui employait 51.300 personnes fin 2015, a refusé de commenter l'information, initialement rapportée par le quotidien financier Handelsblatt.

Vers 13h15, le titre Commerzbank perdait 2,88% à 5,88 euros alors que l'indice regroupant les valeurs bancaires européennes reculait de 1,06%, des intervenants évoquant surtout la suppression d'un dividende qui était estimé à 0,20 euro par action pour 2016.

Mises à mal, comme leurs concurrentes de la zone euro, par les taux d'intérêt négatifs de la Banque centrale européenne, qui rognent leurs marges, les banques allemandes cherchent des moyens d'augmenter les revenus, en répercutant une partie de leurs coûts sur leurs clients et en augmentant leurs tarifs, mais surtout en réduisant leurs dépenses.

Martin Zielke, président du directoire de Commerzbank, doit dévoiler vendredi un plan stratégique pour la banque.

(Alexander Hübner, avec la contribution d'Arno Schütze, Benoit Van Overstraeten pour le service français, édité par Marc Angrand)


Valeur associée
  Libellé Bourse Dernier Var. Vol.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant