Commerzbank lance sur Euronext un ETF libellé en renminbi

le
0

(NEWSManagers.com) -

L' opérateur boursier

paneuropéen Euronext a accueilli, fin juin, sur son marché parisien un nouvel

ETF émis par Commerzbank, le Commerzbank CCBI RQFII Money Market Ucits ETF. Il

s' agit du premier ETF libellé en renminbi admis sur ses marchés, ce qui "

souligne le rôle de point d' accès stratégique qu' Euronext joue pour les

investisseurs chinois " , commenté l' opérateur boursier dans un communiqué. CCB

International Asset Management Limited, le pôle gestion d' actifs de CCB

International (Holdings) Limited (CCBI), est le gestionnaire d' investissement

de cet ETF. CCBI et ses sociétés associées sont des filiales à 100% de China

Construction Bank (CCB).

Dans le détail, le Commerzbank CCBI RQFII Money Market UCITS ETF, qui offre aux

investisseurs une exposition au marché obligataire interbancaire en Chine

continentale, a été admis à la cote le 30 juin et fait de CCBI le 19e émetteur

d' ETF sur les marchés d' Euronext. Il pourra être négocié en renminbi (RMB) et

en euro, tandis que le règlement-livraison s' effectuera en plusieurs monnaies,

exclusivement auprès d' Euroclear, le dépositaire central international de

titres. Au total, Euronext propose aujourd' hui 646 ETF sur ses marchés

paneuropéens.

En parallèle, Euronext a signé un protocole d' accord avec CCB en vue d' élaborer

une stratégie pour renforcer l' accès de la banque aux marchés de capitaux

européens. Ce texte examinera les pistes qui pourraient permettre aux deux

sociétés de développer l' accès de CCB aux marchés de capitaux européens. Les

points suivants sont à l' étude : possibilité pour CCBI de devenir membre

négociateur des marchés d' Euronext, faciliter l' accès aux produits d' Euronext

au sein de CCB et structures de paiement et de règlement-livraison en RMB.

Cette coopération entre les deux sociétés favorisera l' internationalisation du

RMB et permettra aux marchés d' Euronext de se positionner comme centres

d' affaires offshore en RMB. Le protocole d' accord facilitera également la venue

d' entreprises chinoises en Europe pour se financer, investir et négocier des

matières premières.

Jean-François Tardiveau

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant