Commerzbank-Bénéfice net triplé, lourde amende en vue aux USA

le
0

* Bénéfice net 225 mlns au T3, contre 192 mlns attendus * Ratio core tier one 9,6% * L'action a ouvert en hausse de 2,7% (Actualisé avec réaction en Bourse) par Arno Schuetze FRANCFORT, 6 novembre (Reuters) - Commerzbank CBKG.DE a annoncé jeudi un triplement de son bénéfice net au titre du troisième trimestre à 225 millions d'euros, grâce à une forte baisse de ses créances douteuses, mais a averti qu'elle risquait de devoir payer une lourde amende aux Etats-Unis où elle est accusée d'avoir contourné l'embargo visant l'Iran et d'autres pays. La deuxième banque allemande a battu le consensus des analystes, qui s'attendaient en moyenne à un bénéfice net de 192 millions d'euros, grâce à une amélioration tant dans la banque de détail que dans la banque d'investissement. Elle a confirmé sa prévision d'une amélioration significative des résultats sur l'ensemble de 2014. L'action Commerzbank a ouvert en hausse de 2,7% à la Bourse de Francfort, signant la plus forte hausse de l'indice Dax .GDAXI dans les premiers échanges en réaction à ces résultats qui confirment le redressement de la banque, recapitalisée par le gouvernement à hauteur de 18 milliards d'euros pendant la crise financière. En milieu de matinée, le titre effaçait cependant ses gains, dans l'attente comme les autre valeurs bancaires de la zone euro des annonces du comité de politique monétaire de la Banque centrale européenne en début d'après-midi. Commerzbank, que certains analystes voyaient rater les tests de résistance organisés par la BCE, a précisé que son ratio de fonds propres (core tier one) était ressorti à 9,6% selon les critères les plus rigoureux des nouvelles règles bancaires, bien au-dessus du minimum de 7% requis pour 2019. La division spécialisée sur le Mittelstand, ces entreprises de taille intermédiaire qui sont l'épine dorsale du système productif allemand, a enregistré une hausse de 4% de son résultat opérationnel, le net recul des provisions pour créances douteuses compensant la faiblesse de la demande de crédit. Le bénéfice opérationnel de la banque de détail, objet de l'essentiel des efforts de restructuration, a triplé. Il a presque doublé dans la banque d'investissement dont les revenus de trading ont bénéficié d'une volatilité élevée sur les marchés de taux et des changes. "Même si les semaines qui nous séparent de la fin de l'année vont rester difficiles du fait d'un environnement opérationnel compliqué pour les institutions financières, nous maintenons notre prévision d'une amélioration significative de notre bénéfice consolidé sur l'ensemble de l'année", a déclaré le directeur général Martin Blessing. Le portefeuille d'actifs toxiques, logés dans une "bad bank" dans le cadre de la restructuration de Commerzbank, a diminué de 4% à 88 milliards d'euros. L'établissement a cependant averti qu'il risquait de devoir payer une lourde amende aux Etats-Unis où sa branche new-yorkaise fait l'objet de poursuites pour avoir contourné des sanctions américaines visant l'Iran mais aussi le Soudan et la Corée du Nord. "Les autorités américaines pourraient infliger à Commerzbank des sanctions pénales incluant des amendes substantielles", a précisé la banque. (Véronique Tison et Marc Joanny pour le service français, édité par Dominique Rodriguez)


Valeurs associées
  Libellé Bourse Dernier Var. Vol.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant