Commerzbank-Bénéfice en hausse, 2015 une année difficile

le
0

(Actualisé avec des précisions, contexte) FRANCFORT, 12 février (Reuters) - Commerzbank CBKG.DE a annoncé jeudi un bénéfice net trimestriel en hausse et meilleur que prévu, la baisse des provisions pour pertes sur créances ayant compensé la faiblesse des revenus mais la banque a prévu que 2015 resterait une année difficile. Le portefeuille des actifs douteux de la deuxième banque allemande, cantonnés dans une structure de défaisance ("bad bank"), a diminué à 84 milliards d'euros contre 88 milliards fin septembre. Cette structure regroupe des placements accumulés à l'occasion d'une tentative d'expansion qui a mal tourné et qui a obligé l'Etat fédéral à injecter 18 milliards d'euros dans l'établissement. Le président du directoire Martin Blessing est à mi-chemin d'un plan de redressement de quatre ans par lequel il réduit les coûts et le bilan et compte supprimer 5.200 emplois. Blessing prédit des difficultés de grande ampleur pour le secteur financier mais promeut par ailleurs une démarche plus énergique pour accroître les profits cette année. L'action est attendue en hausse de 1,6% en ouverture en Bourse de Francfort. Le bénéfice net du quatrième trimestre est ressorti à 77 millions d'euros, contre 64 millions un an auparavant, alors que le consensus des analystes donnait un bénéfice net de 58,5 millions d'euros. Les provisions pour pertes sur créances ont été réduites de plus d'un tiers en 2014, à 1,1 milliard d'euros contre 1,7 milliard en 2013. La banque compte que ces provisions soient cette année du même ordre qu'en 2014. Sur le seul quatrième trimestre 2014, elles totalisaienet 308 millions d'euros. Le ratio de fonds propres Tier 1 aux normes Bâle III a fléchi à 9,5% fin décembre contre 9,6% fin septembre. La banque vise 10% en 2016. La filiale Mittelstandsbank, chargée de financer les nombreuses PME allemandes, a dégagé un bénéfice imposable trimestriel en hausse de 31% à 249 millions d'euros. En revanche, le bénéfice du segment banque d'investissement a chuté de 24% à 119 millions d'euros. (Thomas Atkins et Arno Schütze, Wilfrid Exbrayat pour le service français)


Valeur associée
  Libellé Bourse Dernier Var. Vol.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant