Commerzbank a plus que doublé son profit au T2, le titre monte

le
0

* Bénéfice net de 280 mlns d'euros contre 100 mlns * Bénéfice opérationnel à 385 mlns contre 257 mlns * Dividende de 10 cents au titre du S1 * L'action en hausse de 2,3% à Francfort (Actualisé avec précisions, cours de Bourse) par Arno Schütze FRANCFORT, 3 août (Reuters) - Commerzbank CBKG.DE a annoncé lundi avoir réalisé au deuxième trimestre un bénéfice net de 280 millions d'euros, plus que doublé par rapport à l'an dernier et supérieur aux attentes, grâce à la bonne santé de ses activités de banque de détail. Le numéro deux allemand du secteur a confirmé prévoir de distribuer un dividende au titre de 2015 pour la première fois depuis 2007, ajoutant que son ratio de solvabilité "Core Equity Tier 1" (CET 1) de 10,5% prenait en compte un dividende de 0,10 euro par action au titre du premier semestre de l'exercice. Les analystes financiers prévoyaient en moyenne un bénéfice net de 256 millions d'euros au deuxième trimestre. Le bénéfice d'exploitation a atteint 385 millions d'euros sur ces trois mois contre 257 millions un an plus tôt. "L'amélioration substantielle du bénéfice d'exploitation sur les six premiers mois de l'année témoigne clairement du redressement réussi (de Commerzbank)", a déclaré le président du directoire Martin Blessing. La deuxième banque allemande, qui finance plus d'un tiers des exportations du pays, est à plus de la moitié de son plan de redressement de quatre ans. L'action gagne 2,29% à 12,06 euros à la Bourse de Francfort à la mi-journée. La branche de banque de détail a bénéficié de la bonne santé du marché immobilier allemand et a attiré 68.000 nouveaux clients. Le pôle de prêts aux PME et ETI, appelé Mittelstandsbank, a augmenté son résultat de 9% en réduisant ses provisions pour créances douteuses. Le résultat de la banque d'investissement a baissé en revanche, conséquence d'une activité de trading réduite et du bas niveau des taux d'intérêt. Le directeur financier, Stephan Engels, a déclaré que le groupe visait toujours une croissance de ses revenus et de sa part de marché cette année en dépit des vents contraires. "Les conditions d'activité du secteur bancaire sont difficiles et le resteront dans un avenir prévisible", a-t-il dit. Le ratio de solvabilité CET 1 de 10,5% marque une amélioration d'un point de pourcentage par rapport au premier trimestre, en partie grâce à l'augmentation de capital de 1,4 milliard d'euros réalisée par la banque en avril après l'amende de 1,45 milliard de dollars qu'elle a accepté de payer aux autorités américaines pour mettre fin à une enquête sur ses transactions avec l'Iran et d'autres pays visés par des sanctions ainsi qu'aux investigations sur ses pratiques en matière de contrôles anti-blanchiment. ID:nL8N0XO4IY Stephan Engels a estimé qu'il était trop tôt pour changer d'approche vis-à-vis de l'Iran, après l'accord conclu le mois dernier entre Téhéran et six grandes puissances sur son programme nucléaire. "A ce jour, la situation de facto n'a pas changé, les sanctions sont toujours en place. Il est donc trop tôt pour évoquer des changements potentiels", a dit le directeur financier en présentant les résultats. (Marc Angrand et Véronique Tison pour le service français)


Valeur associée
  Libellé Bourse Dernier Var. Vol.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant