Commerce : les nouveaux outils technologiques

le
0
LDprod/shutterstock.com
LDprod/shutterstock.com

(AFP) - Magasins éphémères, portefeuilles électroniques : les initiatives pour faire revenir les clients en boutiques et lutter contre la concurrence d'internet se multiplient dans les enseignes physiques. Quelques exemples évoqués au Mapic, le salon de l'immobilier commercial qui s'est tenu à Cannes.

- "Digital Wallet" ou portefeuille numérique, les nouvelles applications tout-en-un pour faciliter les paiements et centraliser cartes de fidélité, coupons de réduction, etc.

Déjà lancés par plusieurs pure-players, comme Amazon ou Paypal, ces portefeuilles, permettent de centraliser un certain nombre d'informations relatives aux clients, intéressent aussi les enseignes, comme par exemple Walmart, qui s'est associé à MCX pour lancer sa propre application de "digital wallet".

- "Personal shopper" sur mobiles pour cibler les envies des clients et leur fournir un service personnalisé

Cette application mobile, lancée notamment par l'enseigne Neiman Marcus en mars 2012 permet au client de "pré-commander" sur mobile un certain nombre d'articles auprès d'un vendeur, qui les met de côté pour que le client puisse ensuite aller les récolter en boutique.

- "Scan & go"

Lancé fin 2012 par Sainsbury et Walmart, cette application permet au client de "flasher" des produits en magasins et de les régler directement sur mobile, sans avoir à passer par une caisse, et en bénéficiant parfois de promotions. "Chez Walmart, 12% des paiements se font désormais par ce moyen", a indiqué M. Rio.

- "Shopper tracker" ou comment les caméras de surveillance deviennent des outils de connaissance des clients.

Ces outils, déjà utilisés par exemple par l'enseigne Sephora, permettent de savoir qui vient en magasin et surtout qui achète. De la même manière, il permet également de savoir quels produits sont regardés par les clients, voire touchés, avant qu'ils ne soit achetés.

"Ces outils sont très utiles pour identifier la clientèle, organiser les magasins et éventuellement faire passer aux consommateurs des messages publicitaires ou promotionnels adaptés à leurs habitudes. Mais ils se heurtent encore à des problèmes de respect de la vie privée", a expliqué Guillaume Rio de L'Echangeur by Laser, spécialiste de l'innovation technologique.

- "Pop-up stores" ou le boom des magasins éphémères

Au départ considérés comme uniquement destinés à quelques "coups marketing", les pop-up store sont désormais pleinement intégrés à la stratégie des enseignes. "Ils permettent de tester de nouveaux concepts" (pop up EBay l'an dernier à Berlin ou magasin éphémère de la Fnac "nouvelle génération" à Albertville) "mais surtout d'entretenir la relation avec les clients en les étonnant" (pop up Adidas en forme de boîte à chaussures géante à Buenos Aires), a souligné Ross Bailey, de "Appear Here", spécialiste de la location temporaire d'espaces en Angleterre.

- le robot comme conseiller client

Même si cela semble de la science-fiction pour l'instant, certains de ces engins sont déjà utilisés dans des centres commerciaux au Japon pour orienter les clients égarés. Avant que peut-être, grâce à la reconnaissance faciale ou à la connexion wifi, ils ne deviennent de véritables "assistants personnels de shopping"...

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant