Commerce électronique: l'Europe propose de nouvelles règles de TVA

le
0
Commerce électronique: l'Europe propose de nouvelles règles de TVA
Commerce électronique: l'Europe propose de nouvelles règles de TVA

La Commission européenne a proposé jeudi de nouvelles règles fiscales destinées à encourager le commerce électronique dans les 28 pays de l'UE.L'exécutif européen veut faciliter les démarches administratives des entreprises en introduisant un portail au niveau de l'UE pour les paiements de TVA en ligne, une sorte de guichet unique. L'idée est d'appliquer le taux de TVA en vigueur dans le pays de l'acheteur.Pour tous les biens matériels et services proposés en ligne aux particuliers, le vendeur pourra, selon cette proposition, s'adresser à un "mini-guichet unique" dans son pays qui permettra de déclarer et d'acquitter globalement la TVA due dans l'ensemble des Etats membres de l'UE.Ainsi, un marchand de chaussures établi en France qui vend ses produits en Belgique à des particuliers, va appliquer le taux de TVA en vigueur dans ce pays. Pour lui éviter des formalités administratives outre Quiévrain, il aura la possibilité de s'identifier "au mini-guichet unique" en France pour déclarer et acquitter la TVA due en Belgique. L'administration française se chargera de transmettre les éléments déclarés et de reverser la TVA à sa consoeur belge.Cette mesure, qui s'applique déjà depuis 2015 aux services de télécommunication, de radiodiffusion, de télévision et de services électroniques --téléphonie fixe ou mobile, fourniture d'accès à internet, vidéo à la demande, jeux vidéos dématérialisés, livres électroniques--, devrait être étendue à tous les biens matériels et services en 2018.Cette proposition devrait permettre aux entreprises dans toute l'UE d'économiser 2,3 milliards d'euros par an, selon l'exécutif européen.La Commission européenne compte également simplifier les règles de TVA pour les start-up et les microentreprises qui effectuent des ventes en ligne: avec sa nouvelle proposition, la TVA due sur des ventes transfrontières d'un montant inférieur à 10. 000 euros sera gérée au niveau ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant