Comment vont les Frenchies d'Aston Villa ?

le
0
Comment vont les Frenchies d'Aston Villa ?
Comment vont les Frenchies d'Aston Villa ?

Cet été, Aston Villa a recruté quatre joueurs de Ligue 1 et un Français de Championship. Pour des résultats divers entre un Jordan Amavi ou un Idrissa Gueye déjà inamovibles, ou un Jordan Ayew au bord de la dépression et dans l'attente d'un premier pion.

Cet été, Aston Villa a décidé de faire son marché en Ligue 1 : Idrissa Gueye (Lille), Jordan Amavi (Nice), Jordan Ayew (Lorient) et Jordan Veretout (Nantes) ont ainsi franchi la Manche, quand le Franco-Béninois Rudy Gestede a été recruté de Blackburn. Un tournant pour le club de Birmingham, dont peu de Français ont jusqu'ici porté les couleurs et encore moins marqué l'histoire. Et quand bien même Charles N'Zogbia est au placard - son contrat se termine en juin prochain et il ne devrait pas jouer de la saison - et Aly Cissokho parqué à Porto pour un an, les dirigeants villans ont décidé de miser sur de nouveaux talents francophones. Revue d'effectif automnale.

  • Jordan Amavi

    Il a beau avoir coûté plus de 12 millions d'euros, Jordan Amavi est perçu outre-Manche comme l'une des meilleures affaires estivales de Premier League. À seulement 21 ans, l'ancien Niçois s'est installé dans le couloir gauche des Villans et a déjà suffisamment montré pour que les observateurs anglais lui prédisent une présence à l'Euro 2016. Pour le moment, il joue encore chez les Espoirs, mais nul doute que s'il continue sur sa lancée, de belles perspectives l'attendent en Angleterre. Tim Sherwood a déjà parlé d'un " top player " qui, en 8 matchs complets de Premier League, a déjà délivré trois cafés crèmes et des statistiques défensives solides. Paradoxalement, son équipe est dans le dur avec une 18e place synonyme pour le moment de relégation. Mais en cas de relégation, de plus gros poissons anglais lui mettront le grappin dessus.

  • Jordan Ayew

    Actuellement, Tim Sherwood se veut protecteur, il demande de la patience pour sa recrue ghanéenne qui a coûté un bras, mais n'a pas planté un seul pion depuis son arrivée à Birmingham. Sauf durant les amicaux. Venu pour remplacer Christian Benteke dans le cœur des Villans, Ayew est même passé derrière Rudy Gestede dans la hiérarchie à Aston Villa, tandis que son frère André s'éclate à Swansea et serait déjà sur les tablettes de Jurgen Klöpp, le nouveau boss de Liverpool. Sherwood, qui a personnellement insisté pour recruter l'avant-centre de Lorient, s'est senti obligé de parler de performance " exceptionnelle " lorsque son attaquant a fourni 45 minutes de bonne facture contre Birmingham en League Cup le 22 septembre. À part cela, c'est le néant, et si…





  • Lire la suite de l'article sur SoFoot.com

    Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
    Devenez membre, ou connectez-vous.
    Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant