Comment vit-on avec un seul poumon ?

le
0
Comme le souverain pontife, ils sont des milliers à avoir subi l'ablation d'un ou partie d'un poumon. Une opération risquée mais dont il est possible de récupérer largement.

C'est une des premières informations qui a circulé mercredi soir, peu après que l'on a appris le nom du nouveau pape: le cardinal Jorge Mario Bergoglio aurait eu de graves problèmes pulmonaires dans sa jeunesse conduisant à l'ablation d'un poumon. Certains y ont vu le signe d'un «état de santé fragile», d'autres en ont fait une explication de l'aversion du Pape pour les voyages. Les cardinaux électeurs français ont même admis publiquement que la santé du nouveau pape avait été une vraie question lors du conclave. Le porte-parole du Vatican, le père Federico Lombardi a donc apporté jeudi des précisions sur la santé papale, indiquant que le souverain pontife a en réalité subi en 1957 «une opération au cours de laquelle une partie d'un poumon lui a été enlevée». En France l'an passé, ce sont ...



Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant