Comment vérifier que votre futur locataire ne vous ment pas sur ses revenus ?

le
2

Comme la grande majorité des propriétaires d'un logement locatif, vous sélectionnez les candidats locataires sur dossier : pièce d'identité, justificatif de domicile, de ressources... Notamment pour évaluer leur solvabilité et donc le paiement régulier des loyers.

A lire sur le même sujet : Location : voici ce qu'un bailleur a le droit de demander

Mais comment être sûr que les documents présentés ne sont pas falsifiés, notamment pour embellir un profil qui n'aurait aucune chance de passer ? La question peut se poser dès qu'il s'agit des revenus des candidats. Il existe pourtant un moyen simple et gratuit de vérifier si les ressources annoncées sont bien les bonnes : le service en ligne de vérification des avis d'impôt sur le revenu.

Pour l'utiliser, demandez au candidat son dernier avis d'impôt, un justificatif d'avis d'impôt sur le revenu ou son Asdir (avis de situation déclarative à l'impôt sur le revenu) et reportez à cette adresse le numéro fiscal (à 13 chiffres) ainsi que la référence de l'avis d'imposition (également à 13 chiffres) qui figurent sur le document.

S'affichent alors à l'écran des données synthétiques figurant sur le document, dont l'état civil du contribuable et certaines de ses données fiscales, comme le revenu imposable ou le revenu fiscal de référence. Car pas question ici d'avoir accès à l'intégralité du document, mais seulement à des informations et chiffres rapidement comparables et permettant de prouver la véracité du document.

En revanche, il peut arriver que les montants ne correspondent pas. A cela, plusieurs raisons : le futur locataire a déposé une déclaration de revenus rectificative ou a apporté une correction à sa déclaration en ligne. Il suffit alors de lui réclamer un document plus récent.

Le service en ligne de vérification des avis d'impôt sur le revenu est accessible 24 h / 24 et 7 j / 7 et entièrement gratuit.

source

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • mcarre1 il y a 7 mois

    On peut avoir un bon salaire et l'année suivante se retrouver au chômage, et deux ans plus tard en fin de droits.

  • sibile il y a 7 mois

    quand on loue à des jeunes qui ont trouvé un premier emploi récemment , ils n'ont pas d'avis d'imposition