Comment transformer vos chèques ou cartes cadeaux en argent

le , mis à jour le
0

Dans le sillage des plateformes de revente des cadeaux de Noël, des sites Internet proposent aux détenteurs de chèques et cartes cadeaux de les leur racheter pour ensuite les revendre à d'autres consommateurs.

On vous a offert des chèques ou cartes cadeaux dont vous ne savez pas quoi faire: vous pouvez toujours les transformer en «cash» pour vous faire plaisir autrement. Dans le sillage des plateformes de revente des cadeaux de Noël, que les Français n'hésitent plus désormais à utiliser, plusieurs sites Internet proposent aux détenteurs de chèques et cartes cadeaux dont ils pensent ne pas avoir l'utilité de les leur racheter pour les revendre ensuite à d'autres consommateurs.

Chaque année, plus de 20% des cartes et chèques cadeaux reçus ne seraient pas utilisés. Sur les 4 milliards d'euros de titres cadeaux offerts en famille, entre amis ou encore au travail, 800 millions resteraient dans des tiroirs au lieu d'être échangés, d'après Placedescartes.fr, l'un des sites proposant cette solution d'achat-revente. «Ces cartes et chèques restent inutilisés par oubli, manque d'affinité avec l'enseigne ou complexité d'utilisation», précise Laurent Lefèvre, co-fondateur de l'entreprise lancée en novembre dernier. «60% des Français ont déjà offert ou reçu une carte cadeau, souvent pour des enseignes qu'ils connaissent mal ou des produits dont ils n'ont pas besoin. Cela représente un gisement de pouvoir d'achat à retrouver.»

Concrètement, pour vendre une carte ou un chèque cadeau, il vous suffit de renseigner le nom de l'enseigne dans laquelle ce titre est utilisable, le montant et la date de validité sur le site. Instantanément, celui-ci vous fait une proposition de rachat (qui peut varier de 60 à 95% de la valeur du titre). Si vous l'acceptez, vous n'avez plus qu'à envoyer la carte et/ou le chèque à la plateforme, qui vous adresse ensuite votre paiement dans les 24 heures. «Notre moteur fixe le prix de rachat en fonction de plusieurs critères, comme l'enseigne et la taille de son réseau ou le type de produits qu'elle vend. Plus les produits sont demandés, moins la décote sera importante. Le prix dépend aussi de la date d'expiration du titre et, enfin, de son montant, sachant que les sommes moyennes sont les plus faciles à écouler», détaille Laurent Lefèvre.

«Marché secondaire»

Outre Placedescartes.fr, le site Esioox.com propose le même service depuis deux ans. Les deux sites revendiquent plus de 200 enseignes couvertes dans tous les secteurs, comme la grande distribution, les produits culturels, l'ameublement, la cosmétique, la mode ou encore le bricolage. Les titres multimarques (Tir Groupé, Liberté, Kadéos, etc... ) sont également acceptés.

À l'autre bout de la chaine, ces cartes sont ensuite proposées à prix réduits à des consommateurs en quête de «bons plans». «Ils peuvent obtenir jusqu'à 35% de réduction sur le prix initial du titre cadeau. Nous avons calculé qu'un utilisateur régulier peut économiser jusqu'à 100 à 150 euros par mois dans son shopping», souligne le co-fondateur de Placedescartes.fr, qui croit au potentiel de ce «marché secondaire». En trois mois, le site a séduit «plus de 1000 utilisateurs actifs» et a déboursé 50.000 euros pour racheter des cartes ou chèques cadeau. A ce rythme, son objectif de 100.000 euros de rachats pour sa première année devrait être pulvérisé. La société vise plus d'un million d'euros et 4500 utilisateurs en 2015.

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant