Comment transformer son smartphone en véritable ordinateur

le
0
Comment transformer son smartphone en véritable ordinateur
Comment transformer son smartphone en véritable ordinateur

Les solutions se multiplient afin de se servir de son smartphone comme d'un ordinateur, une fois branché à un clavier et un écran, à la manière de Microsoft Continuum pour les appareils sous Windows 10. Si elle devait séduire le grand public, cette tendance pourrait bien à terme permettre de se débarrasser progressivement de son PC classique au profit de son seul smartphone, utilisable n'importe où jamais plus devoir être synchronisé.La HD-500A l'automne 2015, Microsoft a commercialisé ses premiers smartphones sous Windows 10 bénéficiant du mode Continuum permettant de transformer son téléphone en un mini-PC. Pour cela, il convient de relier son téléphone, un clavier, une souris et un écran à une station d'accueil, la Microsoft HD-500 vendue 99 euros. Dès lors, il devient possible de profiter du contenu de son smartphone de la même manière que sur un PC traditionnel, que ce soit pour taper un SMS ou corriger un document sous Office. Une fois le smartphone débranché du dock, il garde bien évidemment toutes les informations mises à jour en mémoire.Découvrir la station d'accueil Microsoft HD-500 en vidéo : youtu.be/wDFA4FuvVE4

Le NexDockUne alternative existe avec la société Nex Computer qui propose aussi avec NexDock de transformer n'importe quel téléphone ou tablette sous Windows 10 en ordinateur portable. Il s'agit en fait d'un dock qui prend ici la forme d'un ordinateur portable (écran et clavier 14,1 pouces), mais dont l'intégralité du contenu et du moteur demeurent dans le terminal mobile qui y est branché. Les détenteurs d'un terminal sous Android ou iOS peuvent également profiter du NexDock pour regarder des vidéos ou jouer, simplement en les reliant avec un adaptateur d'écran. A noter que l'appareil est également compatible avec les PC de poche de type Asus Chromebit ou Lenovo ideacentre Stick 300 ainsi qu'avec le Raspberry Pi. Le NexDock a déjà fait l'objet d'une campagne de financement via la plate-forme ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant