Comment TomTom calcule les embouteillages

le
0
Photo d'illustration.
Photo d'illustration.

Avoir une assistance GPS dans son véhicule est la garantie de pouvoir calculer la durée de son trajet et d'arriver sans encombres jusqu'à son point de destination, avec des routes à jour. Une promesse renforcée par des nouvelles données très pratiques : l'état du trafic quasiment en direct. Une variable qui peut complètement modifier les itinéraires et les estimations de temps proposés par le GPS, mais pas seulement.

Cette évaluation de la circulation est aussi un moyen très efficace de prévenir les ralentissements inopinés et donc les nombreux accidents qui résultent d'un freinage trop tardif et d'un emboutissage. Les conducteurs équipés de tels systèmes de navigation peuvent anticiper l'embouteillage et modifier leur vitesse en connaissance de cause. Ces estimations de plus en plus précises permettent également d'éviter un renforcement de l'embouteillage, en proposant des solutions annexes plus fluides. Un luxe qui ne sera pas de trop pour qui doit circuler aux alentours des grandes agglomérations françaises telles que Marseille, Lyon et Paris, qui font partie du top 20 mondial des villes les plus bouchées, avec en moyenne 40 minutes perdues par heure en période de pointe.

Précision

Pour calculer ces informations de circulation, le hollandais TomTom utilise deux sources principales. La plus grosse partie provient des utilisateurs embarqués, que ce soit les conducteurs en possession d'un GPS TomTom ou avec des composants de la...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant