Comment Taubira veut défaire l'arsenal antirécidive

le
0
La ministre de la Justice présente mercredi sa nouvelle politique pénale.

«L'incarcération crée plus de récidive.» C'est par cette affirmation que Christiane Taubira a ouvert la «conférence de consensus» il y a moins de six mois, et c'est par cette idée qu'elle s'achève. «Haro sur la prison»: ainsi pourrait être résumé le fil rouge des travaux des experts choisis pour nourrir le rapport final qui doit être remis mercredi après-midi au premier ministre. Pour beaucoup, y compris au sein de la majorité, ces paroles rappelleront sans doute «l'angélisme de gauche» avec lequel Lionel Jospin voulait rompre jadis et contre lequel Manuel Valls lutte aujourd'hui. «La dissuasion par l'incarcération, ça ne fonctionne pas», explique Christiane Taubira. «On sait avec certi­tude que les peines exécutées en milieu ouvert favorisent moins la récidive que les peines de prison», renchérit Nicole Maestracci, présidente du comité d'organisation de la «conférence de consensus», cet...



Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant