Comment Taubira a torpillé le plan prison de Sarkozy

le
1
Selon plusieurs personnalités de droite, le ministère de la Justice a décidé de dépecer la loi de programmation de mars 2012 qui prévoyait de créer plus de 24.000 places de prison d'ici à 2017.

Le plan prison des années Sarkozy aura le vécu le temps d'une campagne présidentielle. L'ancien député UMP de Gironde, Jean-Paul Garraud, en était le rapporteur. La loi de programmation du 27 mars 2012 relative à l'exécution des peines prévoyait de créer plus de 24. 000 places de prison supplémentaires à l'horizon 2017. Pour porter le total des places disponibles à 80.000.

Des dispositions visaient également à traiter le problème de la dangerosité des détenus, mais aussi celui de la récidive. Il ne s'agissait pas d'un plan «tout carcéral», mais d'un panel de mesures visant à mettre en place des dispositifs gradués selon le profil des délinquants concernés.

Trois centres nationaux d'évaluation de la dangerosité des détenus devaient notamment être créés.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • mlaure13 le lundi 27 mai 2013 à 23:15

    Quelle incompétence cette Taubira...ou FH a t'il été la chercher ???...On va finir par regretter le "bling-bling" !...