Comment sont financées les mosquées françaises ?

le , mis à jour le
0
Vue de la Grande Mosquée de Paris. Image d'illustration.
Vue de la Grande Mosquée de Paris. Image d'illustration.

À chaque attentat, la question revient dans l'actualité. Et la place de l'islam dans la République débattue. Dans une interview donnée au Monde, le Premier ministre Manuel Valls s'est déclaré favorable à ce que le financement venu de l'étranger des mosquées soit interdit de manière temporaire. Même si elle a émis des critiques sur la sincérité des propos, la droite a accueilli la proposition avec satisfaction. Mais comment sont financés les lieux de culte musulman, souvent au coeur des polémiques ? notamment politiques ?

La mission sénatoriale d'information sur l'organisation, la place et le financement de l'islam et de ses lieux de culte a rendu un rapport intitulé « De l'islam en France à un islam de France, établir la transparence et lever les ambiguïtés ». Il revient sur cette question. On y apprend que « le financement de la construction et de l'entretien des mosquées est assuré majoritairement par la communauté elle-même, grâce aux dons des fidèles ». Les sénateurs ont pris l'exemple de la mosquée de Massy, la communauté musulmane serait capable de rassembler 500 000 euros par an. À Gennevilliers, l'association cultuelle aurait récolté environ 1,3 million d'euros au cours du ramadan. « Ces dons sont réalisés le plus souvent de façon manuelle, en espèces, rendant impossible toute traçabilité de leur provenance et, a fortiori, toute consolidation nationale. »

Un financement...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant