Comment sont combattues les bactéries multirésistantes 

le
0
Dès son arrivée à l'hôpital, le patient atteint doit être mis à l'isolement et le personnel médical est tenu de suivre des règles très strictes.

«La France est l'un des rares pays où une surveillance efficace des bactéries multirésistantes a été mise en place» , juge Patrice Nordamnn, responsable du centre expert national sur les mécanismes émergents de résistance aux antibiotiques (Inserm). C'est la circulaire du 6 décembre 2010 qui en a fixé les règles, organisé la chaîne de surveillance et de contrôle.

Il faut préciser d'abord que ce document ne concerne que les entérobactéries productrices de carbapénèmases (EPC). Klebsiella pneumoniae, la bactérie qui s'est installée à l'hôpital de Massy, en fait partie. La circulaire est centrée sur tout ce que doivent faire le personnel soignant et les autorités sanitaires à l'occasion d'un transfert direct d'hôpital à hôpital faisant suite à un rapatriement sanitaire. En effet, ce type de transfert peut introduire des bactéries multirésistantes à l'intérieur de l'établissement d'accueil, si le patient a été contaminé dans l'hôpital du pays d'

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant