Comment sont choisis les noms des opérations militaires

le
0
«Sangaris» en Centrafrique, «Serval» au Mali, «Harmattan» en Libye... Pour la France, un principe prévaut : la neutralité.

«Sangaris», ce papillon rouge qui peuple les forêts centrafricaines, a donné son nom à l'intervention militaire française en Centrafrique. D'autres avant se sont appelés «Serval» ou «Epervier»... Mais qui choisit ces noms? En France, c'est le Centre de planification et de conduite des opérations (CPCO), dépendant de l'Etat-major des armées. «Centre nerveux de la chaîne de commandement opérationnelle française», le CPCO «regroupe donc les capacités de planification et de conduite des opérations au niveau stratégique», peut-on lire sur le site du ministère de la Défense.

Comme l'explique Jean-Vincent Brisset, directeur de recherche à l'Institut des Relations Internationales et Stratégiques (Iris), le nom d'une opération extérieure doit respecter un principe de base: celui de la neutralité. «Le nom ne doit pas choquer ni provoquer de ...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant