Comment se constituer une épargne pour sa retraite ?

le , mis à jour le
8

Les experts sont d'accord sur ce point : pour une retraite confortable, il faut diversifier son plan d'épargne retraite. Et pour atteindre la somme idéale selon les ménages français (2600 euros), il faut avoir une méthode. Voici 3 pistes pour vous aider à élaborer la vôtre.

Se constituer une épargne pour sa retraite
Se constituer une épargne pour sa retraite

Épargner tôt, prendre de bonnes habitudes

Pour cotiser, le premier réflexe est de cotiser le plus tôt possible ! En effet, de manière logique : plus on commence à financer tôt sa retraite, et plus celle-ci sera facile à alimenter. Ainsi, d'après le groupe Société Générale, il est 4 fois plus facile de préparer sa retraite dès l'âge de 30 ans que si on la commence à 50 ans.
Bien sûr, il n'est pas toujours simple de financer sa retraite lorsqu'on a 25 ans. D'une manière générale, il est donc préférable de la démarrer à l'entrée dans la vie active, quand les revenus se stabilisent.

Suivre l'évolution de sa situation

Un conseil essentiel : suivez l'évolution de votre situation. Il faut faire en sorte qu'elle jouisse des avantages et de la rentabilité que l'on a prévue : les contrats changent en permanence, c'est pourquoi une modification d'agence ou de formule peut être intéressante.
Ce conseil s'adresse tout particulièrement aux indépendants et aux autres travailleurs non-salariés. Elles ont été les premières à profiter d'une épargne individuelle, avec les contrats Madelin (jusqu'à ce que François Fillon créé le PERP en 2003). Mais aujourd'hui encore, ces professions doivent se référer à ce type de formules pour savoir comment cotiser. On notera d'ailleurs que les contrats Madelin peuvent aussi assurer la prévoyance, la complémentaire santé et la perte d'emploi.

Profiter d'une rente viagère

Une stratégie recommandée est de diversifier ses placements. Les investisseurs cherchent avant tout une rente viagère, qu'ils récupéreront au moment du départ en retraite. Voilà une liste qui est loin d'être complète :

  • - L'assurance-vie est l'investissement préféré des Français. C'est un placement solide, mais exclusivement rentable sur le long terme (au-delà de 8 années de détention) ;
  • - Le plan d'épargne en actions (ou PEA) est également intéressant. Il dispose d'intéressantes exonérations fiscales ;
  • - Enfin, nombre de retraités choisissent de se tourner vers des sources de revenus annexes. L'immobilier locatif est un parfait exemple.

Trucs et astuces

Si votre métier vous plaît, vous pouvez tout aussi bien rester actif : vous améliorerez vos revenus, mais retenez bien que cela n'ouvre pas de nouveaux droits à la retraite. Pour cela, vous devez d'abord quitter votre emploi et liquider votre ou vos pensions de retraite. Une fois cela fait, vous pourrez reprendre votre ancienne activité.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • M9575279 le lundi 15 juin 2015 à 15:15

    Bonjour les conseils pourris... "Les experts sont d'accord sur ce point : pour une retraite confortable, il faut diversifier son plan d'épargne retraite." => hein ? si les experts le disent, faisons donc le contraire alors...Le plus important est d'être propriétaire de sa résidence principale pour ne pas avoir de loyer à payer à la retraite, au lieu de placer sur des contrats d'assurance-vie pourris, qui ne rapporteront jamais assez pour servir une rente viagère valable.

  • papysoft le lundi 15 juin 2015 à 15:06

    investissement locatif ??? parlons en !!!! une fois acheté , si la population ou le cadre change , vous ne pouvez plus louer et vous ne pouvez plus vendre !!!! quel magnifique piège dont on ne sort qu'avec de lourdes pertes !!!!

  • p.cuquel le lundi 15 juin 2015 à 13:06

    bref, quand on 25 ans aujourd'hui il ne faut surtout pas réfléchir comme au siècle dernier. Or les assureurs syndicats et politiques ne nous proposent que cette vision vieillotte.

  • p.cuquel le lundi 15 juin 2015 à 13:03

    la seule bonne opération que j'ai réalisée fut de devenir propriétaire (je le suis sans aucun crédit aujourd'hui). Mais depuis 2009 ma maison a décoté de 25%, et avec les lois du bobo écolo borloo, ça ne va pas aller en s'arrangeant (dixit les demandes des clients actuels)...

  • p.cuquel le lundi 15 juin 2015 à 13:01

    Il y a 25 ans, on m'avait "promis" une très bonne retraite "Cadre", j’étais alors non cadre, mais assimilé, donc cotisant. J'ai 50 ans, au chômage, et donc la retraite c'est dans une 15aine d'années. Or les caisses seront vides en 2018 soit-disant (elle étaient excédentaires en 90)... cherchez l'erreur...

  • kram123 le lundi 15 juin 2015 à 12:09

    c'est comme au casino faut savoir perdre

  • faites_c le lundi 15 juin 2015 à 11:18

    "Pour cela, vous devez d'abord quitter votre emploi et liquider votre ou vos pensions de retraite. Une fois cela fait, vous pourrez reprendre votre ancienne activité."??? Il faut être complètement à la masse pour quitter son emploi, liquider ses droits à la retraite et venir se faire réembaucher : non seulement vous cotisez à pertes (pas pris en compte) mais vous avez perdu votre ancienneté dans la boîte et votre retraite ne sera pas majorée! Perdant sur tous les tableaux!!!

  • kram123 le lundi 15 juin 2015 à 10:27

    En arrêtant de cotiser^^