Comment Sarkozy veut remettre l'UMP au travail

le
6
Comment Sarkozy veut remettre l'UMP au travail
Comment Sarkozy veut remettre l'UMP au travail

Tourner vite la page des bisbilles internes pour remettre l'UMP au travail : c'est l'objectif de Nicolas Sarkozy, très présent dans les couloirs du siège de la rue de Vaugirard (Paris XVe).

Agacé par les crêpages de chignon entre ses deux lieutenants Nathalie Kosciusko-Morizet et Laurent Wauquiez, qui ont un peu éclipsé la constitution de son équipe de direction, il leur a fait cette semaine un petit sermon sur le thème de l'unité. Mardi, il a ainsi laissé entendre à la vingtaine d'élus qui composent son « gouvernement bis » que les compteurs seraient remis à zéro lors du congrès qu'il veut convoquer après les cantonales de mars.

« En avril, on rebat les cartes ! » aurait lancé Sarkozy, selon l'un des participants, qui y a vu un avertissement transparent à NKM et Wauquiez... « Il est arrivé tendu. Il tapait du pied sur sa chaise, raconte le même. Il est très énervé par la guéguerre. Il pensait qu'en les nommant il avait fait le plus dur. Mais au lieu d'avoir des paratonnerres, il a des emmerdeurs ! »

Sans parler du coup de colère de Nadine Morano et du placement en garde à vue hier de Guillaume Peltier (lire page 5). Le jeune élu devait être nommé d'ici à la fin de semaine secrétaire national chargé des régionales. Et ce, malgré le veto de NKM, qui exècre ce proche de Patrick Buisson. « Ça n'est pas fichu pour lui, mais ça va sans doute attendre janvier », veut croire un responsable UMP.

Bref, comme le dit un fidèle, le « DRH » Sarkozy « gère les m...s ». D'ici quelques jours, il s'envolera faire un break en famille au soleil du Maroc. Pour repartir d'un bon pied, l'ancien président a déjà programmé plusieurs rendez-vous pour début janvier : il réunira les nouveaux adhérents du parti le 10 janvier et lancera un cycle de conventions pour bâtir le programme pour 2017. Lui-même planche déjà sur le sujet et a repris ses rencontres. Ce midi, alors que la gauche ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • vyry le vendredi 12 déc 2014 à 13:40

    Le gnôme à talonette est revenu,ça va c.....

  • M3121282 le vendredi 12 déc 2014 à 13:34

    les commentaires ne sont ils éccrits que par des aigris ? leurs préjumés ne nous intéressent pas

  • M3435004 le vendredi 12 déc 2014 à 13:17

    bobo, énarco-polytechnico, écolo, parigo pseudo-intello, anti-morano, NaNa KoKorico MoMo!

  • miez1804 le vendredi 12 déc 2014 à 12:40

    C'est vrai qu'à choisir Wauquiez inspire plus de confiance!

  • amathie7 le vendredi 12 déc 2014 à 12:12

    NKM n'est qu'une petite bobo énarco, écolo parisienne !

  • M4958114 le vendredi 12 déc 2014 à 11:36

    quelle cloche ce type il savais trés bien que NKM et Wauquiez ça peu pas marcher !