Comment réduire ses impôts en 2015

le
2

(lerevenu.com) - Après l'annonce de la suppression de la première tranche du barème de l'impôt sur le revenu, qui va exonérer 3 millions de foyers et alléger la facture fiscale de six autres millions de ménages, le projet de loi de finances 2015 en cours de discussion au Parlement propose de nouvelles dispositions qui incitent à investir ou faire des arbitrages dans son patrimoine avec un allègement d'impôt à la clé.    

À lire aussi : Impôt sur le revenu : suppression de la première tranche confirmée par les députés

Une nouvelle formule de crédit d'impôt pour la transition énergétique lors de travaux dans la résidence principale est mise en place. Jusqu'au 30 août 2014, le crédit d'impôt développement durable était de 15 % si le contribuable réalisait une seule catégorie de travaux ou de 25% s'il réalisait un «bouquet» de travaux. A partir du 1er septembre 2014, un crédit d'impôt de 30% est accordé au contribuable qui réalise un ou plusieurs aménagements de son logement, répondant aux critères d'éligibilité. La liste des équipements ouvrant droit au crédit est élargie (remplacement de fenêtres, de chaudières, compteurs individuels dans les copropriétés, bornes de recharge de véhicules électriques, etc). Le plafond de dépenses pris en compte reste de 8.000 euros par personne et 16.000 euros pour un couple avec une majoration de 400 euros par enfant à charge.

Pour les cessions signées depuis le 1er septembre 2014, les plus-values

Lire la suite sur le revenu.com

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • supersum le jeudi 16 oct 2014 à 09:40

    Thevenoud à la soluce, pointer une fois par mois à l'assemblée pour 1500 euros mensuel, tranquille, beaucoup plus sérieux que les chomeurs

  • matt62 le jeudi 16 oct 2014 à 09:36

    faire comme ce député thévenoud qui doit venir une seule fois par mois pour ne pas étre amendé de 25% de son salaire de député soit 1300 euros ce qui lui fait un salaire de 5200 euros et ne pas déclarer ses revenus et le tour est joué continuer à souffrir petits sans dent