Comment Raffarin a gâché la fête de l'UMP

le
0
Nicolas Sarkozy, qui a accusé l'ex-premier ministre d'«irresponsabilité», l'a lui-même appelé. L'ancien chef du gouvernement a toutefois refusé de s'engager à revenir au petit-déjeuner de la majorité.

Le mot d'ordre était pourtant clair: l'UMP devait offrir à Marseille l'image d'une famille «rassemblée». Nicolas Sarkozy l'a répété sur tous les tons aux dirigeants de l'UMP lors de leur dernier petit déjeuner hebdomadaire, jeudi. Mais au cours de cette même réunion, le président a regretté que Jean-Pierre Raffarin -qui n'était pas là- ait présenté le projet de relèvement de la TVA sur les billets d'entrée des parcs à thèmes comme une mesure pénalisant «des gens qui ne partent pas forcément en vacances». En clair, des pauvres. «Je m'en expliquerai avec lui», a ajouté Sarkozy. En fait, le président a attendu vendredi soir 19 heures pour rappeler lui-même Jean-Pierre Raffarin. Il n'a pas obtenu que ce dernier revienne sur ses déclarations, ni qu'il s'engage à retourner au petit-déjeuner de la majorité, mardi prochain. Une nouvelle explication interviendra entre les deux hommes lundi ou mercredi, lors d'un petit-déjeuner.

Jusqu'à présent, l'ancien pre

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant