Comment Peillon veut diviser par deux les redoublements

le
0

Cette pratique est décriée au ministère mais nombre d'enseignants y restent attachés.

Haro sur le redoublement, qui touche à ce jour 28 % des moins de 15 ans en France! Comme nombre de ses prédécesseurs, Vincent Peillon a promis de limiter cette pratique, martelant depuis le début de l'année, vouloir la réduire de moitié sur le quinquennat. Des «consignes claires» seront données sur le sujet, a-t-il ensuite précisé en janvier dernier. La loi de refondation sur l'école, votée en juillet 2013, a même inscrit désormais le caractère «exceptionnel» de cette pratique. «Il convient de poursuivre la réduction progressive du nombre de redoublements, car il s'agit d'une pratique coûteuse (8000 euros par redoublement au collège, plus de 10.500 euros au lycée, NDLR), plus développée en France que dans les autres pays et dont l'efficacité pédagogique n'est pas probante», précise le texte.

Dans la dernière étude Pisa menée en 2012 et publiée en décembre 2013, 28 % de...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant