Comment Paris a convaincu Matuidi

le
0
Comment Paris a convaincu Matuidi
Comment Paris a convaincu Matuidi

Le PSG s'est démené comme jamais pour infléchir la position de Blaise Matuidi, candidat au départ pour la Juventus Turin. Avec un succès certain. Alors qu'il est lié avec Paris jusqu'en 2018, le milieu de terrain de l'équipe de France est ainsi sur le point de signer une prolongation de contrat pour une année supplémentaire. « Je vous confirme qu'il ne partira pas et que nous allons prolonger son contrat, nous a déclaré hier soir Nasser Al-Khelaïfi, le président du PSG. J'ai toujours souhaité qu'il reste et lui aussi a toujours souhaité rester. C'est un joueur exemplaire qui a toujours tout donné pour le PSG. Il a un coeur immense sur le terrain comme en dehors. C'est un très grand représentant du club. »

 

Cette très probable prolongation, pas encore actée, est la conclusion d'une entreprise de séduction menée par ses dirigeants et son entraîneur depuis quelques jours. En première ligne, Unai Emery lui a notamment réservé un traitement personnalisé qui aurait perturbé n'importe quel prétendant à un transfert. « Je veux les meilleurs joueurs avec nous, je veux que Blaise reste », a glissé l'entraîneur espagnol, hier, en conférence de presse.

 

Emery a tenté de l'impliquer au maximum

 

En privé, il a régulièrement pris Matuidi, 29 ans, sous le bras pour lui dire tout le bien qu'il pensait de lui. Si cela ne suffisait pas, il lui a aussi fait partager certaines considérations tactiques en vue des grands matchs à venir, face à Monaco dès demain ou contre Arsenal mi-septembre. Bref, Emery a tenté d'impliquer au maximum son milieu de terrain, au club depuis 2011, dans le PSG version 2016-2017.

 

Connu pour son sens du collectif, le principal intéressé marche aussi à l'ego. Comme beaucoup de joueurs. Du coup, le charme d'Unai Emery a commencé à produire ses effets. Le reste est une histoire d'argent. A deux ans de la fin de son contrat actuel avec Paris, Blaise Matuidi souhaitait en effet ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant