Comment optimiser un contrat d'assurance-vie ?

le , mis à jour le
0

De nombreux moyens existent pour optimiser les placements de son assurance-vie. Cet outil peut aussi permettre, dans certains cas, d'alléger sa charge fiscale. Voici comment procéder.

optimiser assurance vie
optimiser assurance vie

Optimisez les placements de votre assurance-vie

Les versements effectués sur une assurance-vie sont placés, soit sur des fonds en euros, soit sur des fonds en unités de compte composés de SICAV, d'OPCVM, d'actions, d'obligations…

Les premiers sont sécurisés mais offrent des rendements modestes. Les seconds présentent davantage de risques mais le rendement est plus important. Pour limiter la prise de risques, il est possible d'opter pour un contrat multi-supports et de placer une grande partie de vos versements sur un fonds en euros.

Afin d'optimiser vos placements, vous pouvez avoir recours à une option d'arbitrage. Si vous souscrivez une option de dynamisation, votre capital sera placé sur des fonds en euros et seuls les gains alimenteront des fonds en unités de compte.

Avec l'option de sécurisation, les gains obtenus grâce aux fonds à risques seront placés sur les fonds sécurisés.

Si vous disposez d'un contrat multi-supports, vous pouvez également revoir vos placements vous-même régulièrement (1 à 2 fois par an) afin d'ajuster leur composition en fonction de la conjoncture. Cela vous permettra d'optimiser vos gains.

À noter que les frais d'arbitrage sont généralement compris entre 0,25% et 1% des sommes déplacées d'un support à l'autre.

Défiscalisez les rachats

Au-delà de 8 ans, il est possible d'effectuer des retraits de son assurance-vie sans payer d'impôt.

Seuls les gains des rachats sont imposés, soit selon le barème progressif de l'impôt sur le revenu, soit par le biais d'un prélèvement forfaitaire libératoire de 7,5%. Mais un abattement fiscal annuel permet de défiscaliser une partie des rachats : il correspond à 4 600 € pour une personne seule et 9 200 € pour un couple.

Allégez l'impôt sur la succession

Si vous avez plus de 70 ans, seuls les versements effectués sur l'assurance-vie (après un abattement de 30 500 €), et non les gains réalisés, sont ajoutés à l'actif successoral. Cela permet de réduire considérablement l'assiette servant de base au calcul de l'impôt sur la succession.

Optimisez les frais de votre assurance-vie

Pour optimiser la gestion de votre assurance-vie, pensez enfin à négocier les frais.

Frais de versement (3 à 5% des sommes placées), frais de gestion (0,6 à 0,9%), frais d'arbitrage…, la gestion de votre contrat est coûteuse. Pour faire baisser la note, n'hésitez pas à les négocier.

Trucs & Astuces :

Notez que de nombreux contrats avec 0 frais d'entrée sont proposés sur Internet. En y versant les sommes rachetées sur votre assurance-vie, vous transformez une partie de vos gains en capital sans aucuns frais.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant