Comment Myriam El-Khomri est devenue une "chouchoute" du président

le
0
La nouvelle ministre du Travail Myriam El-Khomri, figure de proue de la nouvelle génération que veut faire germer François Hollande.
La nouvelle ministre du Travail Myriam El-Khomri, figure de proue de la nouvelle génération que veut faire germer François Hollande.

C'est sans doute un dîner qui a changé bien des choses dans la vie de Myriam El-Khomri. L'an dernier, au début de l'été, l'ancien maire du 18e Daniel Vaillant convie à La table d'Eugène, un restaurant du coin, plusieurs élus de l'arrondissement parisien et? le président de la République. Adjointe du maire de Paris, Myriam El-Khomri, comme toujours souriante et chaleureuse, s'assied non loin de François Hollande.

À peine deux mois plus tard, la jeune femme (37 ans aujourd'hui) est bombardée ministre de la Ville. « François Hollande s'est manifestement souvenu d'elle », raconte un convive. Elle ne connaît pas grand-chose à la politique de la ville ? Et alors ? En 2008, elle ne connaît pas non plus grand-chose à la petite enfance quand Bertrand Delanoë la nomme adjointe à la mairie de Paris. Mais Myriam El-Khomri, tout le monde le reconnaît, est une bosseuse, « une élue de terrain sincère et travailleuse », dit même Pierre-Yves Bournazel, élu en même temps qu'elle dans le 18e, mais pour l'autre camp (l'UMP).

« Une femme jeune, issue de la diversité »

Comme lors de ce fameux dîner de l'été 2014, un autre coup de chance aide la jeune femme, née à Tanger, à gravir les premières marches de la vie politique, en 2007. Myriam El-Khomri est alors au cabinet de Daniel Vaillant. « Sa secrétaire », raillent désormais quelques élus socialistes sans doute aigris. Aux municipales de 2008, Vaillant est évidemment...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant