Comment Moody's évalue le «AAA» de la France 

le
0
En mettant sous surveillance la perspective du «AAA» de la France, l'agence de notation a promis de prendre position d'ici trois mois. Explication sur une méthodologie si souvent contestée

En mettant sous surveillance la perspective du AAA de la France, l'agence de notation Moody's a promis de prendre position d'ici trois mois. Depuis, le gouvernement, les marchés, l'opinion publique sont suspendus à cette décision cruciale. Elle sera prise à l'issue d'un processus en trois grandes étapes, un peu plus compliqué que l'élaboration du guide Michelin : entre la couronne du «AAA» et triple bonnet d'âne du «C», il y a bien une vingtaine de gradations subtiles, destinées à mesurer le risque de défaut d'un État.

1- Deux analystes supervisent la collecte d'informations 

Moody's dispose de sept bureaux en Europe, dont un à Paris, boulevard Haussmann, où Jean-Luc Mélenchon a déposé ses paniers d'«andouillettes AAAAA» le mois dernier. Selon nos sources (Moody's se refuse à divulguer ce type de détails), deux analystes - un «lead» et un «back-up» dans le jargon - sont chargés de la France, supervisés par un responsable régional de la

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant