Comment Marine Le Pen veut rafler la mise en 2017

le , mis à jour à 11:02
21
Comment Marine Le Pen veut rafler la mise en 2017
Comment Marine Le Pen veut rafler la mise en 2017

Cap sur l'Elysée ! La campagne des régionales à peine achevée, malgré les affaires judiciaires qui s'accumulent (les juges l'ont convoquée mardi), Marine Le Pen a déjà les yeux rivés sur la présidentielle. Une course d'obstacles que la présidente du FN, qui présente ses voeux ce jeudi matin, prépare minutieusement, en tirant les leçons des ratés aux dernières élections. Pas question de se déclarer trop tôt. A l'image de Nicolas Sarkozy en 2012, elle devrait faire acte officiel de candidature dans la dernière ligne droite, en janvier ou en février 2017. D'ici là, elle va multiplier les déplacements en province pour expliquer son projet et « prendre le pouls de la société française », selon le vice-président Florian Philippot. Son modèle ? « La campagne de Jacques Chirac en 1995, où il a joué à fond la carte de la proximité », décrypte Sébastien Chenu, délégué national du Rassemblement Bleu Marine.

Marine Le Pen et ses proches sont convaincus qu'elle se qualifiera au second tour. Mais ils savent que le FN doit trouver la parade pour ne plus se casser les dents sur le front républicain. « On a bien vu durant les régionales que les Français ont encore à notre égard un réflexe de rejet pavlovien. Pour dépasser cela, nous devons réfléchir à notre stratégie, sans tabou, et voir quelles solutions apporter », nous confie Marine Le Pen. Début février, les cadres sont donc conviés pour un séminaire afin de transformer le parti en « machine à gagner ». Tous les sujets devraient être mis sur la table. Et d'abord la question des alliances. « Je n'y ai jamais été opposée. Il y a des personnalités avec qui nous pouvons échanger, même si elles ne sont pas du même bord. Je souhaite prendre le temps de les rencontrer, de créer des liens », explique la patronne du FN, sans divulguer de noms.

Un cadre du FN : «Le parti doit encore gagner 10 points à droite»

Depuis 2012, le parti multiplie ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • M1945416 il y a 11 mois

    le vote FN est le résultat de la politique médiocre depuis 30 ans

  • M415325 il y a 11 mois

    Chofar ce n est pas Elle qui va gagnè mais les autres qui vont perdre car ils sont encore plus nuls

  • M415325 il y a 11 mois

    Valls va se charger de lui pourrir la vie il ne fait que cela depuis qu il est premier ministre pendant que flanby Porte des gerbes ils vont se regrouper avec les charoniards pour la combattre Mais en 2022 Elle passera ils sont trop nuls

  • jes.albe il y a 11 mois

    censure

  • milano12 il y a 11 mois

    pour l instant ce sont ses idées qui sont appliquées reste le droit du sol a bannir

  • Spartaku il y a 11 mois

    Mouarff de mouarff .. vas y Marine .. t'as oublié Bigard et Roucas ... Mdr !!

  • SB1954 il y a 11 mois

    Hollande dans un fauteuil au 2ème tour, à 70-30, inutile de se faire des illusions là dessus. Sarko ne peut pas être qualifié, et le niveau de stupidité atteint par les français n'est pas encore suffisant pour que MLP soit élue. On en reparle en Avril 2017.

  • chofar il y a 11 mois

    aucune chance qu'elle soit élue, les français ne sont pas stupides!

  • frk987 il y a 11 mois

    Pour M2734309 : MERCI, que ce soit mes commentaires sur le PS, le FN ou l'UMP...pour moi c'est simple : 90% de censure. Même si j'écris il pleut à verse actuellement, c'est censuré.....Alors quand j'en ai trop ras le bol de la censure de Boursorama je change de pseudo, et là je peux dire les plus belles injures que ça passe. Donc le FN c'est une SARL familiale. POINT BARRE. Ce n'est qu'une évidence.

  • 2010jpge il y a 11 mois

    MLP:enfumeuse!