Comment Manuel Valls veut réduire les dépenses de 50 milliards

le
48
Manuel Valls va devoir convaincre que son plan est sérieux sans braquer sa majorité.
Manuel Valls va devoir convaincre que son plan est sérieux sans braquer sa majorité.

C'est l'épreuve du feu pour Manuel Valls mardi. Le nouveau Premier ministre de François Hollande doit convaincre une majorité de gauche d'approuver une compression sans précédent des dépenses publiques. Cinquante milliards d'euros sur trois ans, pour financer la poursuite de la réduction du déficit mais aussi sa stratégie économique en faveur des entreprises incarnée par le pacte de responsabilité. Les esprits chagrins ne manqueront pas de souligner que ces 50 milliards sont calculés par rapport à la hausse naturelle de la dépense publique, en progression de 1,7 % de plus que l'inflation en moyenne chaque année, selon la Cour des comptes. Une hausse tendancielle qui s'explique par l'indexation des prestations sur la hausse des prix, le vieillissement de la population, les progrès de la médecine, etc. Il n'empêche. Un tel effort n'a jamais été réalisé. Si le gouvernement tient ses objectifs, les dépenses augmenteront à peine plus vite que l'inflation anticipée (+ 0,1 % en moyenne). En comparaison, elles avaient progressé de 1,9 % en moyenne annuelle de 2001 à 2011, de 0,9 % en 2010 comme en 2011 (hors extinction des mesures du plan de relance de Nicolas Sarkozy) et encore de 1,3 % l'année dernière (2 % avec une inflation à 0,7 %). Reste qu'en valeur absolue les dépenses continueront bien d'augmenter. Une dépense publique en baisse en volume en 2015 L'effort sera surtout concentré dès la première année, avec 21 milliards...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • puck le jeudi 1 mai 2014 à 10:25

    pdsi, Le mot carrière est bien prétentieux !!

  • psdi le jeudi 1 mai 2014 à 10:10

    @M3366730 : @psdi mérite ce qu'il a pour services rendus aux 60 millions de Français durant toute sa carrière.

  • M6974990 le mercredi 30 avr 2014 à 22:48

    http://www.senegalaisement.com/senegal/immigration_france.php

  • M3366730 le mercredi 30 avr 2014 à 21:40

    La dette de la France en est à 1 997 MILLIARDS d'euros ! + une synthèse de tous le privilèges de PSDI : http://www.contribuables.org/2014/04/15/edf-les-privilegies-au-courant/

  • gyere le mercredi 30 avr 2014 à 17:27

    ATTENTION, fonctionnaire n'est pas un métier, mais un état d'esprit contagieux, en particulier dans les départements et les régions!!!

  • TL70190 le mercredi 30 avr 2014 à 15:48

    Il embauche des fonctionnaires et va chercher des immigrés plutôt que de diminuer les élus et leur cohorte de traine savates payés à ne rien faire!!!

  • mark92 le mercredi 30 avr 2014 à 15:02

    Hollande à réconforté manu avant le vote "ils ne voteront pas contre car ils ont trop peur de perdre leurs statuts de députés et leurs petits avantages"

  • M7403983 le mercredi 30 avr 2014 à 13:41

    Ce Hollande encourageait les syndicats à manifester (ne parlons pas de la mère Aubry) Il ne faudrait pas avoir la mémoire courte !!!

  • M7403983 le mercredi 30 avr 2014 à 13:39

    M4189758 : je ne vois pas où est le courage. Hollande est acculé a essayer de boucher les trous du tonneau des danaïdes. Il n'a cessé de répéter jusqu'en 2012 qu'il n(y avait pas de crise, c'était la faute à la droite, à Sarko, à la finance, aux riches, aux patrons etc .... Nous payons tout de même 14 ans de gestion du Miteux ainsi que 5 ans de Jospin

  • rleonard le mercredi 30 avr 2014 à 13:38

    et toujours silence absolu sur l'abolition des privilèges de la classe politique. Ils savent donner des lecons mais surtout pas montrer l'exemple !!!