Comment Manchester United va sortir gagnant du Pogba-deal

le
0
Comment Manchester United va sortir gagnant du Pogba-deal
Comment Manchester United va sortir gagnant du Pogba-deal

Pogba a fini par signer à Manchester United pour un montant record. Au-delà du débat sur le prix payé au regard du niveau du joueur, il y a une réalité : malgré la thune sortie, United restera gagnant à la fin de l'opération. Voilà pourquoi.

"Il rejoint une équipe victorieuse, qui a gagné ses deux derniers matches, l'un en Cup et l'autre aujourd'hui (dimanche, contre Leicester dans le Community Shield, ndlr). " La décla de José Mourinho, suite à l'annonce de la visite médicale de Paul Pogba à Manchester United, semble réécrire quelque peu l'histoire d'un club qui tend plutôt à la lose depuis trois ans et le départ de Ferguson. Accompagné du hashtag #Pogback – pour un joueur qui n'a joué que sept matchs pro sous le maillot des Red Devils – le transfert de Pogba n'est pas loin de verser dans la fiction. Un teasing efficace depuis quelques semaines, un jeune premier qui rejoint un glorieux ancien, Ibrahimovic, et les lumières peuvent s'éteindre, l'écran s'illuminer. Alors, Pogba à Manchester, " le film de l'année ! " ? Si, comme dans toute création, l'accueil de la critique est incertain, le succès du blockbuster au box-office mondial est lui plus prévisible. Parce qu'au box-office, on ne compte pas tant la qualité de la production que la quantité de billets amassés.

Des fusions-acquisitions au contrat de Pogba


Les chiffres sont plus ou moins connus. Un transfert de l'ordre de 120 millions d'euros et un salaire annuel qui avoisine les 12 millions, le tout sur cinq ans. Comme pour tout investissement d'entreprise, les clubs amortissent l'achat de leurs joueurs sur la durée d'utilisation prévue. Dans le cas Pogba, cela donne un coût annuel d'environ 36 millions d'euros (pour (120 + 12 x 5) / 5). La réussite du transfert, d'un point de vue économique, passe donc par des revenus aux moins égaux aux dépenses, hors éventuelle plus-value à la revente. Comment ? En vendant le produit, pardi ! Le parcours d'Ed Woodward, le boss d'United qui a ficelé le deal, donne un indice sur la manière dont Manchester compte s'y prendre : " fusacs " chez PricewaterhouseCoopers ; conseil de la famille Glazer dans l'acquisition d'United en 2005 ; responsable de la planification financière du club, puis des opérations commerciales et médias à partir de 2007 ; vice-président depuis 2012. Un autre indice ? Entre 2005 et…



Lire la suite de l'article sur SoFoot.com

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant