Comment Lyon est devenue la capitale de la "Macronie"

le
0
Emmanuel Macron a trouvé chez Gérard Collomb son meilleur soutien.
Emmanuel Macron a trouvé chez Gérard Collomb son meilleur soutien.

Emmanuel Macron tourne en France pour fédérer autour de lui des « marcheurs » ? comme ce 18 octobre, à Montpellier. Mais s'il y a une ville où il est chez lui, c'est bien Lyon. Fan numéro 1, Gérard Collomb a, en effet, fait de sa métropole le centre nerveux de "la Macronie". Cet ancrage, assure le président du Grand Lyon, se ­mesure même de façon arithmétique. Trois mille cinq cents Lyonnais, à ce jour, se sont inscrits dans le mouvement En Marche ?!, quand la section locale du PS ne compte plus que? deux mille encartés. Et ce n'est qu'un début? «?Les réseaux ne sont pas encore formalisés, précise ­Gérard Collomb. Macron, c'est une petite machine qui a démarré il y a peu de temps. Je vous rappelle que moi-même je ne me suis mis en route qu'au mois de mai.?»

Illustration de cet engouement, selon le maire de Lyon?: le succès de l'apéritif pro-Macron organisé cet été sur une péniche, Le Cargo. «?En à peine cinq jours, on a réuni 800 personnes, alors que nous étions juste entre nous, et qu'Emmanuel Macron n'était pas présent?», se ­félicite Gérard Collomb. Bruno Bonnell, le président du fonds d'investissement Robolution Capital, animait la soirée, Erik Orsenna a passé une tête. Le 24 septembre, le sommet des réformistes européens, organisé sur mesure par Gérard Collomb pour son protégé présidentiable, a accueilli Bruno Rousset, le ­président du groupe April, ou encore Alain Mérieux ?...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant