Comment limiter l'usage des smartphones en réunion

le
0
Comment limiter l'usage des smartphones en réunion
Comment limiter l'usage des smartphones en réunion

Il a été stupéfait quand, en mai dernier, François Hollande a annoncé vouloir interdire les smartphones en Conseil des ministres. « Ce n'est pas sa décision qui m'a sidéré, mais plutôt qu'il ait laissé ses collaborateurs utiliser leur portable en réunion aussi longtemps?! » observe Bernard Radon. Ce coach de manageurs reconnaît volontiers un seuil de tolérance proche de zéro dès qu'il aperçoit un smartphone en réunion. « Je sais que la mode est à une certaine souplesse, explique le directeur de Coaching Systems. Or, lorsque vous êtes nommé manageur, vous êtes légitime à exiger de vos collaborateurs qu'ils n'utilisent pas leur téléphone en réunion et qu'ils le mettent au moins sur vibreur. Il suffit de le dire clairement et d'expliquer pourquoi. Après tout, si on fait le cumul des heures perdues, cela commence à revenir cher. »

Limiter le smartphone en réunion??

Selon une étude réalisée par le fabriquant de logiciels Atlassian en 2012, 73?% des salariés travailleraient sur autre chose pendant une réunion. Or, selon la même enquête, un salarié passe seize minutes pour se reconcentrer après avoir traité ses mails reçus?! « C'est effectivement un conseil judicieux de ne pas consulter sa messagerie trop souvent, confirme Xavier Delengaigne, formateur en management et en efficacité professionnelle. Même si les plus jeunes jonglent plus facilement entre les différents outils, l'être humain n'est pas fondamentalement conçu pour être multitâche. On ouvre des boucles qu'on ne referme pas. Même si on croit y arriver, on sollicite les deux hémisphères, on se fatigue le cerveau et on perd en concentration et en efficacité. »

Limiter le smartphone en réunion?? Philippe Bazin est aussi d'accord sur le fond. « Ma position est de dire qu'il y a deux temps différents dans le travail au quotidien », résume ce consultant au sein du cabinet Krauthammer International. Pour ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant