Comment les pilotes d'Air France favorisent la concurrence

le
5
Jusqu'ici, le Syndicat national des pilotes de ligne a bloqué les négociations avec la direction (illustration).
Jusqu'ici, le Syndicat national des pilotes de ligne a bloqué les négociations avec la direction (illustration).

C'est triste à pleurer. La position jusqu'au-boutiste de l'actuel bureau du Syndicat national des pilotes de ligne (SNPL) d'Air France provoque des situations qui reviennent à dérouler le tapis rouge à des compagnies concurrentes comme easyJet, Vueling ou Ryanair.

Exemple pratique : annoncée en mai, la fermeture de la ligne déficitaire Roissy CDG-Vérone est irréversible, car le SNPL, au nom des accords sur le périmètre d'activité d'Air France, ne veut pas déroger pour autoriser la filiale low cost Transavia à l'exploiter au départ d'Orly. Cette dernière, s'adressant à une clientèle « loisirs » et ayant des coûts au siège moins élevés, aurait pu trouver la rentabilité. Tandis qu'avec la modeste productivité de la compagnie nationale, l'équilibre n'est pas envisageable. Que le passager se rassure, il ne restera pas sur le tarmac. Dès l'arrêt des vols Air France le 1er octobre, les concurrents easyJet, Vueling, Ryanair ou une low cost italienne lanceront des vols Paris-Vérone et pourront dire merci au SNPL.

D'autres exemples aussi regrettables peuvent être cités, comme le refus par le SNPL d'autoriser Transavia à distribuer à ses passagers des miles du programme de fidélité Flying Blue du groupe Air France-KLM. Il y a des moments où l'on marche sur la tête. Dans quel autre secteur industriel voit-on les cadres de maîtrise décider de la politique commerciale de l'entreprise ou du déploiement des machines-outils...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • 445566ZM le jeudi 10 sept 2015 à 18:23

    Je pense qu'une société de ce type ne peut pas survivre. Les barons-pilotes se comportent comme des vulgaires cégétistes.

  • M8527358 le jeudi 10 sept 2015 à 16:45

    oui, C'est comme cela que finissent les dinosaures nantis.(tu as raison, remimar3)

  • M8527358 le jeudi 10 sept 2015 à 16:43

    Après lka tastrophe provoquée par eux, ils viendront pleurer !!! (mais ce sera trop tard, ils l'auront bien cherché!)

  • cresus57 le jeudi 10 sept 2015 à 16:40

    Quand les pilotes Air France se feront virer (pardon "licencier économiquement") ils iront bosser chez la concurrence pour un demi-salaire...

  • remimar3 le jeudi 10 sept 2015 à 16:38

    On a vu jouer la même partition pour la liaison corse continent. Pour faire monter les enchères certains on la mauvaise habitude de prendre les clients en otage. Souvent la direction se couche pour avoir la paix mais les av avantages grappillés renchérissent le billet ce qui faire fuir les clients vers de compagnies à meilleur rapport qualité prix en intégrant bien sûr le risque de grève inopinée. C'est comme cela que finissent les dinosaures nantis.