Comment les Femen s'entraînent au «combat»

le
0

«Des brûlures qui restaient, des chutes brutales (?) Nos entraînements étaient plus violents que nos actions» raconte Alice, une ex-Femen qui vient de quitter le mouvement activiste et dénonce ses méthodes.

Alice*, une Femen déçue qui vient de quitter le mouvement et témoigne de ses 18 mois passés dans le groupe activiste dans un livre à paraître, revient sur les conditions d'entraînement au combat de ces «guerrières». Ce QG était le Lavoir Moderne Parisien, dans le XVIIIe arrondissement de Paris, au c½ur du quartier de la Goutte d'Or. Les Femen l'ont quitté en décembre dernier pour aller dans un squat rue du Port à Clichy.

«Une fois par semaine, les activistes ont une entraîneuse (bénévole) qui nous donne des cours de self défense. Un échauffement digne des commandos, des prises simples à retenir, toujours de défense, jamais d'attaque. Des réflexes mécaniques que nous répétions tantôt dans le rôle d'agresseur, tantôt dans le rôle d'agressée».

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant