Comment les banques déterminent-elles le taux d'intérêt ?

le , mis à jour le
0

Pour le profane, il est rarement évident de savoir comment est fixé le taux d'intérêt de son crédit. Pourtant, ce taux repose sur des facteurs plus ou moins précis, et plus ou moins sujets aux tendances des marchés. Voici donc les détails de ce qui pèse sur les épaules de votre banquier.

Fixation du taux d'intérêt par les banques
Fixation du taux d'intérêt par les banques

Avant toute chose : la gestion du risque

La banque n'est pas une entreprise comme les autres, dans le sens où son activité est essentiellement basée sur un risque : elle emprunte et prête de l'argent qui ne sera pas forcément remboursé à temps, alors que dans le même temps, elle peut avoir à rembourser des déposants à n'importe quel moment.
Pour déterminer le taux d'un prêt, c'est d'abord sur l'importance de ce risque que le banquier se base. Il est important de le savoir si vous comptez contracter un prêt, car dans ce cas, tous les moyens sont bons pour rassurer votre interlocuteur sur votre sérieux à rembourser vos emprunts. Ainsi, les banquiers considèrent que :

  • - plus un prêt porte sur une durée longue, et moins il a de chances d'arriver à terme ;
  • - plus l'apport personnel d'un emprunteur est important, plus il y a de chances qu'il parvienne à rembourser son crédit ;
  • - au contraire, plus une personne a de prêts en cours, moins elle a de chances de rembourser celui pour lequel elle est venue signer.

Les possibilités sont infinies. Un défaut de paiement, un héritage, le versement d'une assurance-vie ou le décès récent d'un proche sont autant de facteurs qui influenceront la vision du banquier sur votre crédit, et donc sur le taux qu'il vous proposera.
Cela peut sembler subjectif, mais le banquier dispose pourtant d'outils pour mesurer ce que l'on nomme le « risque de taux ». Le plus fondamental est probablement la gestion des actifs-passifs (GAP). En résumé, cette mesure consiste à prendre en compte toutes les augmentations et diminutions de revenus d'un foyer sur une période donnée.

De quelles ressources dispose mon banquier ?

Pour être efficace, une banque doit réussir à créer une marge malgré trois coûts :

  • - les coûts de refinancement ;
  • - les frais de fonctionnement ;
  • - la prime de risque.

Les coûts de refinancement sont de loin les plus importants. Ils désignent le prix auquel votre banquier achète des liquidités. Il peut les emprunter à l'un de ses confrères, à des entreprises, à des déposants… Dans la crise actuelle, où les liquidités peuvent venir à manquer et où personne n'accepte de prêter, c'est la Banque Centrale Européenne (BCE), qui émet des prêts à taux bas, ce que l'on nomme des « facilités », qui apporte cet argent.
Les prêts que le banquier réalise sont ainsi conditionnés par le risque, mais aussi par la provenance des fonds.

Trucs et astuces

Pour rassurer votre banquier et négocier votre taux (la différence peut-être très importante !), rien ne vaut le concret. Fiches de paie et justificatifs en tout genre sont vos meilleurs alliés pour obtenir un prêt confortable.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant