Comment les Asiatiques survolent les classements mondiaux

le
1

C'est presque proverbial : les classements internationaux des systèmes scolaires se suivent et, à chaque fois, l'Asie emporte tout. Singapour et Shanghai, en particulier, dominent le monde des apprentissages. Cette suprématie se paye d'horaires à rallonge pour les enfants, forcés de suivre de nombreux et coûteux cours du soir pour rester dans l'impitoyable course scolaire. Mais elle s'explique aussi par une pédagogie très efficace, basée sur la recherche en sciences cognitives.

 

Ces méthodes, les écoles anglaises les regardent de très près pour mieux s'en inspirer. « Le gouvernement britannique a accordé des budgets aux écoles pour envoyer des enseignants observer leurs méthodes », assure John Grove, qui dirige l'école Wix et un autre établissement public de Londres, l'école Belleville. Dans cette grosse « primary school » londonienne plutôt cotée, tous les professeurs ont été formés à la « méthode de Singapour » et une institutrice est même chargée à temps plein de former ses collègues sur l'enseignement des mathématiques.

 

Une pédagogie en trois étapes

 

La méthode de Singapour met l'accent sur la résolution de problèmes et systématise une pédagogie en trois étapes : les élèves manipulent des objets, puis ils représentent les problèmes par des dessins avant de les traduire en concepts mathématiques.

 

« A Singapour, un professeur n'a légalement pas le droit d'enseigner les maths sans objet concret : s'il donne à ses élèves un exercice qui comporte des ballons, il apporte des ballons », insiste Mark Hartley, le directeur de l'école Barnes, une autre institution londonienne classée dans le top 5 des meilleures écoles primaires britanniques, selon le journal « The Telegraph ». Ici aussi, on ne jure que par la méthode de Singapour et son maître mot, la « maîtrise ».

 

Un principe qui ne guide pas seulement les élèves mais aussi les enseignants. « La formation ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • M898407 il y a 7 jours

    Avec Belkacem et sa culture anti-évaluation pour permettre l'accès de tous aux diplomes, la France se retrouve dans les derniers ! Cherchez l'erreur.....