Comment le plus gros gestionnaire d'actifs au monde voit le Brexit

le , mis à jour le
0
Isabelle Mateos y Lago, économiste et stratégiste au BlackRock Investment Institute, estime que de nombreuses questions sont encore en suspens après le Brexit. (Photo d'illustration)
Isabelle Mateos y Lago, économiste et stratégiste au BlackRock Investment Institute, estime que de nombreuses questions sont encore en suspens après le Brexit. (Photo d'illustration)

C'est le plus gros gestionnaire d'actifs au monde. Un mammouth de la finance, avec 4 600 milliards de dollars sous gestion. BlackRock, c'est assurément l'institution financière la plus puissante de la planète. Isabelle Mateos y Lago, économiste et stratégiste chez BlackRock Investment Institute, nous explique comment le gestionnaire d'actifs voit le Brexit. Et les leçons qu'il en tire.

Le Point : Les marchés financiers se sont effondrés depuis l'annonce des résultats. C'est la panique ?

Isabelle Mateos y Lago

: Non, je ne crois pas que l'on puisse parler de panique. On observe, certes, des volumes d'échanges extrêmement importants, des mouvements sur les prix absolument hors normes. Mais ? et c'est assez remarquable ? les marchés financiers ont conservé un fonctionnement ordonné. D'ailleurs, les banques centrales ont indiqué dès vendredi matin qu'elles étaient prêtes à fournir toutes les liquidités dont les banques auraient éventuellement eu besoin, mais cela n'a pas été nécessaire jusqu'ici. Tout simplement parce que les marchés fonctionnent encore.

Les Bourses ont quand même plongé, la livre sterling est tombée à son plus bas niveau depuis 1985?

C'est vrai que les marchés n'anticipaient absolument pas ces...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant