Comment le Panama commence à rentrer dans le rang

le
3
Le Panama s'est engagé à connaîtres les bénéficiaires effectifs des étrangers qui détiennent un compte bancaire sur son territoire.
Le Panama s'est engagé à connaîtres les bénéficiaires effectifs des étrangers qui détiennent un compte bancaire sur son territoire.

Les révélations des Panama Papers par le Consortium international des journalistes d'investigation (ICIJ) n'auront pas été vaines. Sous pression, le petit État d'Amérique centrale vient de promettre à l'Organisation de coopération et de développement économiques (OCDE) qu'il allait rallier le mouvement international pour la lutte contre l'évasion fiscale. Aux côtés du Bahreïn, du Liban ainsi que des îles Nauru et Vanuatu (Océanie), le Panama s'est s'engagé, la semaine dernière, à échanger automatiquement les informations sur les comptes bancaires situés sur son territoire, selon le standard commun développé par l'organisation internationale. Il faudra cependant attendre le 1er septembre 2018 pour que cet engagement décisif soit effectif.

Lancée grâce à l'impulsion de la loi américaine FATCA de lutte contre l'évasion fiscale de ses ressortissants annoncée en 2010, cette norme internationale, unanimement saluée, permettra aux autorités des différents pays de savoir automatiquement ce qui se passe sur les comptes de leurs ressortissants à l'étranger. Dans ce cadre, les institutions financières teneuses de compte devront renseigner systématiquement et à intervalles réguliers « les intérêts, dividendes, soldes de comptes, revenus de certains produits d'assurance, produits de cession d'actifs financiers et autres revenus générés par des actifs inscrits au compte ou des paiements effectués en lien avec le compte »,...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • tmf43 il y a 9 mois

    Un paradis sur la planète ? Vite il faut le détruire...et surtout ne pas oublier de créer d'autres enfers pour le remplacer. J'espère qu'un jour les impôts seront de 100 % sur tout et qu'il n'y aura pas moyen pour personne d'y échapper, ça donnera envie aux entrepreneurs de créer encore des emplois et aux travailleurs d'aller au boulot gaiement. Ah, mais c'est vrai, certains qui n'ont jamais rien produit ni entrepris de concret voudraient bien conserver leur propre paradis fiscal (sénat......

  • vazi il y a 9 mois

    et les américains qui sont les instigateurs de cette affaire quant est qu'ils rentrent dans le rang EUX !!!!!!

  • n00b1 il y a 9 mois

    Mdr donc les riches qui auront planqué leur po.gnon là-bas auront eu tout le loisir de partir de là ( et d'aller le planquer ailleurs ) avant que cet engagement ne soit effectif ??? ( 1 er septembre 2018 ) Enfin bon c'est un pas dans la bonne direction mais tant qu'il restera au moins 1 paradis fiscal sur la planète ce genre de mesure ne servira pas à grand chose.