Comment le «Moubarak barbu» s'est coupé du peuple

le
0
DÉCRYPTAGE - En moins d'un an, celui qui promettait d'être «le président de tous les Égyptiens» a fait l'erreur de se replier sur son camp islamiste, notamment avec le passage en force d'une Constitution à l'automne 2012.

Tout avait commencé par une lune de miel. «Vous êtes la source du pouvoir et de la légitimité», scandait Mohammed Morsi en ce vendredi 29 juin 2012, face à une foule enthousiaste entassée sur la place Tahrir, le «c½ur» de la révolution où il avait symboliquement choisi de prêter serment, à J-1 de la date officielle. Quelques semaines plus tard, l'ingénieur barbu issu des Frères musulmans s'engageait dans une diplomatie d'équilibre, rassurant les Occidentaux sur ses origines islamistes, garantissant à Israël le respect du traité de paix, esquissant un rapprochement avec Téhéran, tout en affichant son soutien à l'insurrection syrienne.

Mais, en moins d'un an, celui qui promettait d'être «le président de tous les Égyptiens» a fait l...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant