Comment le gouvernement français asphyxie Air France

le
3
Même condamnée, Ryanair ne rembourse pas les aides illégales reçues en France.
Même condamnée, Ryanair ne rembourse pas les aides illégales reçues en France.

On ne tire pas sur une ambulance. C'est pourtant l'attitude actuelle du gouvernement français vis-à-vis de sa compagnie nationale comme de l'ensemble du transport aérien. Air France est mal en point, ce que confirment les récents résultats semestriels. Les autres compagnies également, à l'exception d'Air Caraïbes. Prochainement, Manuel Valls doit rendre son arbitrage sur l'évolution des redevances aéroportuaires d'Orly et de Roissy-CDG. Selon nos sources, le Premier ministre s'apprête à autoriser Aéroports de Paris à augmenter ses tarifs de 1,4 à 1,5 % au-dessus de l'inflation.

Les compagnies aériennes, elles, demandent une baisse des redevances pour s'aligner sur la tendance européenne. Ainsi l'aéroport d'Amsterdam-Schiphol a-t-il diminué ses prix de 7,7 % en 2015. Cette attitude du gouvernement français semble incohérente. D'autant plus que le député Bruno Le Roux, président du groupe socialiste à l'Assemblée nationale, auquel il a été demandé de rédiger un rapport sur le transport aérien français, préconise, notamment, la baisse des redevances aéroportuaires.

Une telle contradiction s'explique. Faute de pouvoir percevoir des impôts sur les bénéfices de compagnies aériennes déficitaires, l'État utilise Aéroports de Paris, où il est majoritaire, comme percepteur des impôts. Le produit des redevances d'atterrissage, de stationnement, des taxes diverses, etc., qui dépend du trafic et non des résultats financiers,...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • charleco le mardi 28 juil 2015 à 16:55

    Ils ne connaissent que les taxes. Mais il ne faut pas le dire.

  • MIKE3000 le mardi 28 juil 2015 à 16:01

    S'il n'asphyxiait qu'Air France ...

  • SM7 le mardi 28 juil 2015 à 15:31

    Vache a lait comme EDF et compagnie.