Comment le golf a diversifié ses recettes

le
0
Phil Mickelson fait partie des ambassadeurs de Rolex.
Phil Mickelson fait partie des ambassadeurs de Rolex.

Si le vent a perturbé hier le déroulement du 144e Open britannique, il a le mérite de toujours souffler, à Saint Andrews, dans la bonne direction pour le développement de la pratique du golf. Un phénomène auquel le R&A (ou Royal & Ancient), organisateur de la troisième levée du grand chelem, n'est pas étranger. Sous cette appellation se cache la plus influente instance dirigeante du golf mondial.Si le vent a perturbé hier le déroulement du 144e Open britannique, il a le mérite de toujours souffler, à Saint Andrews, dans la bonne direction pour le développement de la pratique du golf. Un phénomène auquel le R&A (ou Royal & Ancient), organisateur de la troisième levée du grand chelem, n'est pas étranger. Sous cette appellation se cache la plus influente instance dirigeante du golf mondial.

Viser un marché plus global

Garante des règles du jeu depuis plusieurs siècles, elle porte aussi, aux côtés des fédérations sportives nationales, l'ambition de promouvoir la discipline sur tous les continents. Elle donne un élan à travers le globe. Cette semaine, en Écosse, on en mesure les retombées. « Aujourd'hui, ce sont des groupes de Chinois qui viennent visiter le site, comme les Américains et les Japonais en leur temps », explique Michael Tate, directeur commercial du R&A. Le golf figure parmi les sports les plus anciennement pratiqués et n'a cessé de se développer, notamment durant le siècle dernier....

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant