Comment le FN a doublé son score dans l'Oise

le
0
Le chercheur en sciences politiques Joël Gombin et l'Ifop ont analysé les transferts de voix de la gauche vers le FN dans cette élection législative partielle.

C'est un constat sur lequel les observateurs politiques se penchent depuis dimanche dernier. Comment, entre le premier tour et le second tour de la législative partielle dans la deuxième circonscription de l'Oise, la candidate du Front national a-t-elle pu gagner 22 points, passant de 26,6 à 48,6% des suffrages?

Les responsables de l'UMP, qui a finalement emporté l'élection, et ceux du PS, éliminé dès le premier tour, se sont renvoyé la balle depuis l'annonce des résultats. Les premiers mettent l'accent sur l'élimination au premier tour de la candidate socialiste, qui «symbolise la vague de défiance des Français qui monte partout dans le pays», selon l'expression de François Fillon. La poussée du Front national s'explique par la trahison des «promesses illusoires» de François Hollande, estime l'an...



Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant