Comment le fisc vend le prélèvement à la source aux Français

le
6
À l'occasion du lancement de la campagne d'information sur le prélèvement à la source, l'administration insiste sur le fait qu'elle cherche à simplifier la vie des contribuables.Bien que François Fillon veuille jeter aux oubliettes le prélèvement à la source, et qu'Emmanuel Macron souhaite repousser d'un an sa mise en œuvre, de 2018 à 2019, l'administration fiscale continue à préparer la réforme. Elle lance cette semaine la campagne d'information pour la populariser auprès du grand public. À cette occasion, le fisc arbore «une nouvelle signature de marque»: «l'impôt s'adapte à votre vie». L'idée? «Cette signature permet de mettre en valeur le bouquet de services offerts, notamment à travers le site impots.gouv.fr, et de rappeler que le prélèvement à la source permettra à l'impôt d'être plus réactif aux changements de situation personnelle et professionnelle des contribuables», explique Bercy dans un communiqué diffusé ce lundi. Effectivement, les impôts seront prélevés en 2018 en fonction des revenus gagnés cette même année - et non pas ceux perçus l'année d'avant, comme dans le système actuel. La campagne sur le prélèvement sert à informer, mais aussi et surtout à rassurer les ménages. Même si l'employeur prélèvera l'impôt sur les salaires, le fisc «restera l'unique interlocuteur des contribuables». Rappel utile. Les entreprises craignent en effet que les salariés, voyant leur salaire amputé de l'impôt, ne se retournent contre elles pour leur réclamer des comptes, voire leur demander des hausses de salaires.Une campagne pour rassurer Les spots télévisés de 30 secondes insisteront: c'est toujours l'administration fiscale «qui calculera l'impôt»... selon les mêmes modalités qu'aujourd'hui. Les crédits d'impôts pour garde d'enfant ou les réductions d'impôts pour les dons aux œuvres survivront, insistent les affiches de la campagne - comme toutes les niches fiscales d'ailleurs. Bref, la campagne a pour but, alors que le prélèvement à la source est attaqué par le patronat et certains candidats à la présidentielle, de marteler que la dernière réforme fiscale du quinquennat Hollande sera simple, facile... et ne changera presque rien à la vie des Français. Si ce n'est que leurs salaires seront directement amputés de ce qu'ils doivent au fisc au titre de l'impôt sur le revenu.

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • 265023 il y a 9 mois

    quelque soit la méthode, la gestimpo sera toujours aux aguets pour nous fusiller !

  • sidelcr1 il y a 10 mois

    Exact sp500 ; sans oublier la flexibilité programmée qui compliquera la vie du fisc (chgt de région , départ à l'étranger ....)

  • sp500-in il y a 10 mois

    Les buts aussi, c'est donner l'illusion qu'on paiera moins d'impôts, puisque réparti sur 12 mois, alors que le prélèvement mensuel s'étale sur 10 mois. L'Etat aussi aura une meilleure visibilité de l'activité économique en observant les flux de recettes mensualisés par le prélèvement à la source.

  • sp500-in il y a 10 mois

    Le prélèvement à la source vise plusieurs objectifs à terme : 1- anticiper la précarisation des emplois futurs, où l'emploi salarié va être de moins en moins la norme. 2- la future suppression du quotien familial (comme c'est la norme chez les pays qui appliquent ce type de prélèvement 3- suppression de l'impôt sur le revenu et généralisation d'une CSG généralisée progressive où les gros salaires auront un taux supérieur aux autres.

  • M7403983 il y a 10 mois

    Le prélèvement à la source ne sert strictement à rien. Il suffit de de généraliser le paiement mensuel et point barre. Il faut bien savoir que ce fameux prélèvement à la source ne dispenserait pas de faire une déclaration papier ... Encore une idée complètement IDIOTE des socialos !!!!

  • cesarski il y a 10 mois

    très belle arnaque, il suffira de faire un comparatif avec les impôts des années précédentes et la .... trop tard :)