Comment le djihadiste Omar Omsen a réussi à franchir deux frontières

le
0
Omar Omsen.
Omar Omsen.

Annoncé comme mort à l'été 2015 avant d'être montré bien vivant dans l'émission Complément d'enquête il y a quelques semaines, Omar Diaby ? dit Omar Omsen ? raconte aujourd'hui comment il a réussi à franchir deux frontières sans être inquiété par les forces de l'ordre. Dans un entretien Skype accordé à RMC, le recruteur djihadiste niçois assure ainsi avoir quitté la Syrie et rejoint un pays arabe pour se faire soigner, après avoir simulé sa propre mort.

« Une vraie fausse identité »

« En Turquie, c'est facile, on sort illégalement, ce n'est pas un problème. Pour le pays où je suis allé, c'était un peu plus compliqué. J'ai dû traverser légalement avec une vraie fausse identité », raconte cette figure du djihadisme, sous le coup d'un mandat d'arrêt international.

Et le membre du Front al-Nosra, branche syrienne d'Al-Qaïda, d'ajouter que « les mandats d'arrêt qu'ils mettent, c'est bien si on prend le chemin légal ». « Omar prend son passeport, on tape son nom et on voit qu'il a une fiche. Mais nous, on a notre réseau. Donc même si la Turquie fait tous les efforts possibles pour tenir une frontière sur des kilomètres et des kilomètres, c'est impossible », raconte Omar Omsen, qui aurait également bénéficié d'une aide locale pour voyager.

Revenu d'entre les morts

Le djihadiste, qui ne précise à la station de radio ni les soins qu'il a...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant