Comment le cannabis perturbe l'activité cérébrale

le
0
Une étude décrypte les mécanismes de perte de mémoire et de décision chez les consommateurs de cannabis. Les résultats appellent à la prudence car les régions concernées sont impliquées dans la schizophrénie.

Le cannabis perturbe l'activité cérébrale au point de déconnecter deux zones qui travaillent habituellement en harmonie pour se rappeler quelque chose ou prendre une décision. Il s'agit de l'hippocampe, niché au c½ur ducerveau et du cortex préfrontal qui se situe derrière le front. Des chercheurs anglais ont réussi à observer ce phénomène chez des rats soumis à l'administration d'une substance mimant l'effet du cannabis auxquels on a fait faire différents exercices.

Ils ont enregistré pour cela leur activité cérébrale en différents endroits à l'aide d'électrodes. «La drogue ne montre pas d'effet significatif sur l'interaction entre ces deux régions tant que l'animal est tranquille mais dès qu'on le sollicite, les circuits se déconnectent et il devient incapable de retrouver un chemin qu'il connaissait cinq minutes avant l'administration de la substance, explique Matt Jones, coauteur des travaux à l'université de Bristol. C'est comme si vous vous sentie

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant