Comment le Borussia Dortmund s'est relancé

le
0
Comment le Borussia Dortmund s'est relancé
Comment le Borussia Dortmund s'est relancé

Avant-dernier de Bundesliga à la trêve la saison passée, le Borussia aura remonté la pente de façon spectaculaire en 2015. Oui mais comment ?

En faisant le deuil de Jürgen Klopp

Il faisait partie des meubles, et le peuple de Dortmund l'aimait comme un père. Mais à la fin de l'hiver, après quelques saisons plus compliquées que prévu, Jürgen Klopp a annoncé son départ du club qui a fait de lui une star. Un départ inévitable, triste, mais surtout salvateur. Klopp avait créé une superbe machine, mais lui-même n'arrivait plus à la contrôler. Et si le talent était toujours présent au sein de l'équipe, le système de jeu exigeant prôné par l'ancien de Mayence avait eu raison de la santé physique, mais aussi mentale de nombreux joueurs. En partant vers d'autres horizons, "JK" a permis au Borussia de passer à autre chose et de ne plus penser aux titres de 2011 et 2012. Sans oublier de faire également le deuil de cette finale de Ligue des champions perdue dans les dernières minutes face au Bayern, le deuil du départ de son prodige et de celui de son buteur magique. Le Borussia Dortmund et Jürgen Klopp se retrouveront sans doute dans 5, 10 ou 15 ans, qui sait ? Pour le moment, les deux parties vivent très bien l'une sans l'autre. Sans s'oublier.

On était à la dernière de Klopp à Dortmund

En gardant ses stars

Ces dernières saisons, le Borussia avait pris l'habitude de voir sa progéniture se faire happer par les plus grands clubs européens - enfin surtout par le Bayern. Un phénomène autant lié à la puissance financière des autres clubs qu'à une certaine apathie émanant des dirigeants du Borussia. Heureusement, en 2015, Hans-Joachim Watzke et ses copains ont enfin arrêté de pleurnicher et ont changé de méthode. Dès février, le club a annoncé la prolongation de contrat de Marco Reus. Et même si depuis, l'enfant du pays peine à retrouver un niveau de forme constant, sa prolongation a envoyé un signal fort aux autres clubs. En juin, c'est Mats Hummels, capitaine depuis un an, qui énonce le souhait de rester dans la Ruhr une saison de plus. Enfin, durant l'été, İlkay Gündoğan - dont les prétentions salariales étaient visiblement trop élevées pour les autres grands clubs européens - se décide à prolonger son contrat d'un an. Résultat, en 2015, le BvB n'aura perdu aucun…


Lire la suite de l'article sur SoFoot.com

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant