Comment la société produit des métiers «inutiles»

le
12
Selon David Graeber, anthropologue américain, l'économie contemporaine créeraient une multitude de métiers «inutiles» notamment dans le secteur des services (consulting, management, RH, communication...) Il estime aussi que ces travailleurs en seraient conscients.

Notre métier sert-il réellement à quelque chose? Ressentez-vous parfois une inutilité profonde lorsque vous excécutez les tâches que vous êtes sommés d'effectuer au travail? En pleine période estivale, la tribune de l'anthroplogue américain David Graeber intitulée «Du phénomène des jobs à la con» a eu l'effet d'une bombe. Selon lui, le monde du travail actuel regorge de métiers inutiles, qui découlent directement des progrès technologiques. Le secteur de métiers visés: les services. Ressources humaines, management, consulting, finance, conseil et une grande partie des emplois de «bureau»... Des métiers qui ne sont pas indispensables mais qui sont pourtant créés en masse. La cause principale? La tert...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • fquiroga le mercredi 25 sept 2013 à 13:28

    Et "politicien" n'est pas dans la liste.....

  • lasoudr2 le lundi 23 sept 2013 à 09:52

    Et si ce monsieur disait n'importe quoi ?

  • gnapi le vendredi 20 sept 2013 à 14:33

    Conseil Economique et Social, 3 des 4 directeurs de cabinet de TReilwaler, etc etc ...

  • fbordach le jeudi 19 sept 2013 à 23:23

    Il a oublié Sénateur, député, ministres...et plus généralement professionnel de la politique!

  • bearnhar le jeudi 19 sept 2013 à 15:47

    Ces emplois inutiles ne le sont pas pour caser les potes, car selon moi tout cela est voulu.Et plus les emplois sont inutiles, plus ils sont payés, curieux non ?Une ma-fia, voilà par quoi nous sommes gouvernés.

  • lm123457 le mardi 17 sept 2013 à 14:03

    Le sentiment de n'être qu'un rouage dans une mécanique qui nous dépasse est un sentiment aussi ressenti par des patrons. C'est une des conséquences du grossissement des sociétés. De nos jours il est fréquent de travailler dans une structure dont on ne pourra jamais faire le tour. C'est notre société qui est déshumanisante. Lire Gunter Anders, Hannah Arendt, Bernanos, ...

  • fmaury13 le lundi 16 sept 2013 à 15:29

    le probleme n'est pas statique que dynamique avec la devalorisation des metiers utile et la valorisation des metiers inutiles

  • nebraska le vendredi 13 sept 2013 à 18:11

    Il a pas tort le mec, sauf que son métier n'est pas utile à notre société..lui non plus .

  • SaasFee le jeudi 12 sept 2013 à 11:47

    Cet homme fait il une distinction entre le sentiment d'être inutile et le sentiment de ne pas etre au coeur de la creation de valeur ?

  • SaasFee le jeudi 12 sept 2013 à 11:42

    Dans la liste des metiers inutiles : anthropologue ?