Comment la Sécurité sociale veut sortir du rouge en 2017

le , mis à jour à 12:07
0

2007, année de la fête ? En partie. Pour la première fois depuis 2001, le fameux déficit chronique de la Sécu et de ses quatre branches (assurance maladie, vieillesse, famille, accident du travail/maladies professionnelles) devrait disparaître en 2017, avec un déficit qui chute littéralement à 400 millions d’euros seulement, sur 500 milliards de dépenses.

 

Une prévision à rapprocher des 3,4 milliards de déficit pour 2016, et surtout des 17,4 milliards de 2011. Un très bon chiffre donc, annoncé ce matin par la ministre de la Santé, Marisol Touraine, devant la Commission des comptes de la Sécurité sociale à laquelle elle présente son Projet de loi de financement de la sécurité sociale (PLFSS) pour 2017 avec un sourire d’autant plus appuyé que le retour à l’équilibre n’était pas attendu avant 2019. Son PLFSS prévoit de surcroît de desserrer l’étau sur les dépenses d’assurance maladie qui vont ainsi pouvoir augmenter de 700 millions d’euros de plus que prévu l’an prochain.

 

Mais le bilan final est plus en demie teinte qu’il y parait. Car, il faut ajouter à ce joli tableau le Fonds de solidarité sociale, qui finance notamment des minimum vieillesse. En 2017, il affichera un déficit de 3,8 milliards d’euros. Ce qui porte le bilan de la Sécu pour 2017 à -4,2 milliards. Sans oublier un autre trou de la sécu, béant et tenace celui-là : la dette sociale, c’est à dire la somme de tous les trous cumulés depuis vingt ans, soit... 156 milliards d’euros. Le trou de la sécu est donc encore loin de disparaître.

 

 

Pourquoi ce redressement spectaculaire ? Plusieurs raisons y concourent : d’abord l’amélioration des comptes de l’assurance vieillesse, qui sera bénéficiaire de 1,6 milliard d’euros l’an prochain, l’amélioration de la situation économique avec une hausse attendue de la masse salariale de 2,7%, et tout un volet de nouvelles économies et de recettes. ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant