Comment la loi El Khomri va pénaliser les femmes

le
3
Comment la loi El Khomri va pénaliser les femmes
Comment la loi El Khomri va pénaliser les femmes

Voilà un avis rendu le 11 mars, en toute discrétion, par le Conseil supérieur de l'égalité professionnelle (CSEP, rattaché au ministère des Droits des femmes) qui risque de faire jaser. A la demande du gouvernement, plusieurs personnalités qualifiées, mais aussi les organisations syndicales, patronales et les associations familiales ont été chargées de passer le projet de loi Travail au crible de l'égalité hommes-femmes. Le verdict est salé : « Un déséquilibre apparaît dans ce texte en défaveur des salarié(e)s et singulièrement des femmes », lit-on en conclusion de ces 23 pages dont nous nous sommes procuré une copie.

Deux lignes plus loin, ils enfoncent le clou : « Même si ces mesures ne visent pas explicitement une dégradation de la situation des femmes, elles auront un impact négatif sur elles. Il s'agit bien d'un risque de discrimination indirecte. » Au total, quatre syndicats ont rendu un avis négatif (CFDT, CGT, FO et CFE-CGC). La CFTC et la CGPME émettent des réserves importantes. Quant au Medef, qui soutient totalement le texte, il a refusé de se prononcer sur l'impact du projet de loi en termes d'égalité hommes-femmes, comme l'UPA (Union professionnelle artisanale).

La négociation en entreprise va nuire aux salarié(e)s

Certes, le préambule de l'avant-projet de loi rappelle bien que « l'égalité professionnelle entre les femmes et les hommes doit être respectée dans l'entreprise », relève le Conseil. Voilà pour la théorie, mais tout au long des 150 pages « à aucun moment la prise en compte » du problème « n'apparaît dans le texte », critique dans cet avis l'économiste Rachel Silvera, spécialiste des inégalités salariales. Certains articles du futur Code du travail sont même « moins-disant » par rapport aux règles européennes. Comme l'article 31 qui prévoit que « l'employeur assure l'égalité de rémunération entre les salariés pour un même travail », et non pas ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • b.renie il y a 9 mois

    L'égalité homme femme est une évidence. Ne manient elles pas la kalachnikof avec la dextérité d'un guerrier averti. Mais cela s'entend égalité pour tout et dans tout. Or l'étude d'impact de la réforme du droit du travail sur le situation des femmes est la preuve qu'elles veulent garder des privilèges attachés à leur sexe. Il va falloir exiger l'égalité femme/homme

  • aerosp il y a 9 mois

    Il faudrait frotter les oreilles au petit qui se prend pour un conducator

  • fjg il y a 9 mois

    Comme ça elles vont rester à la maison , leur place naturelle... non je plaisante. Mais cette loi el connerey semble être mal pensée, non ?