Comment la Libye essaime ses milliards

le
0
INFOGRAPHIE - Le fonds souverain libyen, alimenté par les revenus du pétrole, détiendrait plus de 50 milliards d'euros, placés sur tous les continents. Dont sept milliards en Europe. Bruxelles s'apprête à décréter leur gel.

Les pétrodollars libyens ont longtemps transité discrètement de par le monde. Tout en étant toujours bien accueillis. Révolution arabe oblige, les Occidentaux regardent aujourd'hui d'un autre ½il les milliards issus des exportations pétrolières du pays de Kadhafi. L'Union européenne (UE) s'apprête à geler, vendredi, les avoirs du principal fonds souverain libyen, la Libyan Investment Authority (LIA).

Le Royaume-Uni est déjà passé à l'acte, vendredi. Les Etats-Unis ont bloqué quant à eux dès le 1er mars près de 30 milliards de dollars appartenant indistinctement au clan Kadhafi, au LIA et à la Banque centrale libyenne. Et pour cause: ses principaux dirigeants, Mohamed Layas et Mustafa Zarti, font partie des cercles les plus proches de Kadhafi. Le fonds serait même «la réserve personnelle du clan (...), le bébé de Seif al-Islam», un des fils du «Guide» libyen, selon une source interne au LIA citée par la britannique Radio 4.

«Bras polit...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant